Togo: Les missions de l'UA et de la Cédéao saluent «la bonne tenue du scrutin »

D'après leur conclusion présentée le 24 février, les missions d'observation de l'Union africaine et de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest, estiment que le processus électoral ayant conduit au scrutin du 22 février s'était « déroulé sans incidents majeurs ».

Le processus s'est, « somme toute, déroulé dans la paix et conformément à la loi électorale », a déclaré Francis Béhanzin, Commissaire aux Affaires politiques de la Cédéao, qui participait à cette mission menée par l'ancien président sierra-léonais Ernest Bai Koroma.

Cette institution avait déployé soixante-dix-neuf observateurs dans les cinq régions du pays et, ce, pour observer un scrutin qui se déroulait dans plus de neuf mille trois cents (9 300) bureaux de vote.

La mission de l'Union africaine a félicité de son côté « le peuple, le gouvernement, les acteurs politiques et l'ensemble des parties prenantes pour la bonne tenue du scrutin. ».

Mais un satisfecit général en revanche dénoncé par Fulbert Attisso, le directeur de campagne d'Agbéyomé Kodjo : « qu'on nous dise que tout s'est bien passé, c'est la même rengaine à chaque élection. Ces missions d'observation, nous les connaissons, elles utilisent le même langage. Pour nous ce langage est démodé et ces missions ne sont pas crédibles. Nous ne considérons pas ce que ces missions nous disent. »

En outre, la mission de l'UA a adressé quelques recommandations à la Céni et au gouvernement, notamment au sujet du financement des campagnes des candidats.

Enfin, les deux missions d'observation ont appelé les candidats à emprunter les voies légales de recours en cas de contestation des résultats proclamés par la Céni. Ce que devrait faire Agbéyomé Kodjo, sans pour autant attendre grand-chose de la Cour constitutionnelle, que son entourage considère « à la botte du régime ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.