Congo-Kinshasa: OEBK - Agents et Cadres disent non aux antivaleurs

Face à la situation administrative qui règne au sein de cette entreprise, la délégation Syndicale de l'Organisation pour l'Equipement de Banana-Kinshasa(OEBK), a donné le carton rouge au comité nouvellement nommé par le Ministre des Transports, chapeauté par le Directeur Général Gommaire Mansi. Et ce, à cause d'un mécontentement sur la gestion de l'entreprise dont le Directeur Général ne cesse d'exclure la délégation Syndicale.

En effet, le Directeur Général de l'Organisation pour l'Equipement de Banana-Kinshasa(OEBK), Gommaire Mansi Nsiala est vomi par ses collaborateurs. Toute sa gestion est contestée par les travailleurs représentés par la Délégation syndicale. Décidément, tout est réuni pour le pousser à sortir par la grande porte, en rendant sa démission s'il veut sauver son honneur.

En tout cas, la Délégation syndicale se désolidarise de sa gestion dont elle se dit mécontente. Elle le lui a fait savoir dans une correspondance datée du 13 janvier dernier, à travers laquelle elle a exprimé son mécontentement sur la situation administrative qui prévaut au sein de cette organisation. « En effet, à votre arrivée et lors de nos premières rencontres, vous nous avez rassuré que durant votre mandat, vous allez prôner une gestion participative. Et de son côté, la Délégation Syndicale vous a rappelé les dispositions légales de l'Art. 259 du Code du Travail qui stipule que la compétence de la délégation syndicale s'étend à l'ensemble des conditions de travail dans l'entreprise ou l'établissement », lui a fait savoir la Délégation syndicale.

Elle a renchéri dans cette correspondance en rappelant que : «L'employeur est tenu de consulter la délégation syndicale sur les horaires de travail, les critères généraux en matière d'embauchage, licenciement et transferts des travailleurs ; le système de prime en vigueur dans l'entreprise, l'élaboration et les modifications du règlement de l'Entreprise et les cas échéants, le règlement d'atelier », ont-ils fait savoir.

En outre, la délégation syndicale a été étonnée de constater que les notifications pour engagements, mouvements et promotion du personnel, se sont fait de manière irrégulière, sans consulter la délégation syndicale car, cela ne crée pas un bon climat social au sein de cette organisation, en ce moment où la trésorerie est au rouge. Et que, les nouveaux venus sont engagés aux postes supérieurs sans même observer une période d'essai comme le recommande le règlement d'ordre intérieur de cette institution.

Il y a lieu de rappeler que dans une correspondance datée du 14 février 2020, le Directeur Général Gommaire Mansi a reconnu l'existence au sein de l'Organisation pour l'Equipement de Banana-Kinshasa (OEBK), d'un climat invivable qui ne pourra permettre aucunement au Comité Directeur, voire à l'administration de fonctionner normalement. Et ce, avant d'accuser son adjoint, Jean-Claude Mavambu auprès du Ministre des Transports et Voies de Communication, Didier Mazenga, d'une insubordination et de l'indiscipline.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.