Madagascar: Accident mortel - Serie des Sprinter, deux morts à Ambatolampy

Supposés par les opérateurs de transport de voyageurs comme performants et rentables dans leur entreprise, les véhicules Sprinter leur réservent souvent de surprise quant à leur utilisation.

Ces véhicules sont souvent à l'origine de graves accidents. Et cela s'expliquent le plus souvent par l'imprudence des chauffeurs, soit par des problèmes techniques. Ce qui s'est passé hier sur la RN7, à Ambohimpihaonana, Dans le district d'Ambatolampy en est un exemple. Un Taxi-brousse Sprinter en provenance d'Ambositra pour rejoindre la capitale a fait un face-à-face avec un camion venu en sens inverse. Le drame s'est produit vers 4 heures 30 du matin quand le chauffeur du Sprinter qui roulait à grande vitesse, aurait perdu le contrôle de son véhicule en dirigeant vers le camion qui roulait sur sa droite.

Ce qui veut dire que le conducteur du camion a bel et bien respecté le code de la route. Le choc a tué sur le coup le chauffeur du Sprinter et une femme qui se trouvait sur la banquette derrière lui. Six autres personnes ont été blessées dont le conducteur du camion. En effet, cet accident a été provoqué par l'excès de vitesse du Sprinter. Le chauffeur qui aurait été, selon le témoignage des passagers, frappé par le sommeil.

Cet accident a alors porté à deux le nombre des accidents qui se sont produits sur les routes nationales depuis le début de cette semaine. Dimanche dernier, un taxi-brousse Sprinter en provenance d'Ambanja en direction d'Antananarivo a fini sa course contre un talus à Ankazobe après avoir raté un virage. Deux personnes y ont également tués sur le coup et 12 autres ont été blessées. La défaillance au niveau de son système de freinage était à l'origine de cet accident. Peut-être, il est temps de renforcer le contrôle de ce genre de véhicule. Heureusement, que les policiers de la route qui étaient suspendus pendant quelque temps ont repris leur travail.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.