Algérie: Prisons - Baisse du nombre de mineurs depuis la promulgation de la loi sur la protection de l'enfance

Alger — Le directeur général de l'Administration pénitentiaire et de la réinsertion, Fayçal Bourbala a fait état lundi à Alger d'une baisse du nombre de mineurs dans les établissements pénitentiaires depuis la promulgation de la loi sur la protection de l'enfance en 2015.

Dans une allocution lors du lancement d'une session de formation sur "les garanties accordées aux enfants emprisonnés entre conventions internationales et Droit algérien", organisée par l'Organe national de protection et promotion de l'enfance (ONPPE), M. Bourbala a expliqué qu'une "forte baisse du nombre des mineurs pensionnaires des établissements pénitentiaires a été enregistrée depuis la promulgation de la loi sur la protection de l'enfance en 2015".

Supervisé par des psychologues, ce programme est en voie de généralisation dans l'ensemble des établissements pénitentiaires, et intervient pour renforcer les autres programmes thérapeutiques liés à la prévention contre la violence, la toxicomanie et la récidive.

M.Bourbala a fait état, en outre, de "la création, au niveau de l'Administration pénitentiaires, de services externes de réinsertion qui serviront de "trait d'union" entre les établissements pénitentiaires et la société, à travers l'accompagnement des personnes libérées après leur sortie et la contribution à leur réinsertion dans la société, mettant en avant l'importance de la réinsertion dans tous les secteurs.

Pour sa part, la présidente de l'ONPPE, Meriem Chorfi a indiqué que la loi relative à la protection de l'enfance avait contribué à la réduction du nombre de mineurs dans les établissements pénitentiaires, en ce sens qu'elle garantit des mesures de protection en matière de poursuites judiciaires à l'encontre du mineur et renferme des dispositions visant sa réinsertion dans la société, l'objectif étant de faire du placement du mineur dans un établissement pénitentiaire le dernier recours après l'échec de toutes les mesures prévues.

De son côté, le sous-directeur de l'OIRP pour la région MENA (Moyen Orient et Afrique du Nord) Haythem Chebli a salué l'expérience algérienne "pionnière" dans le domaine de la protection et de la promotion de l'enfance, soulignant que la loi relative à la protection de l'enfance "est unique en son genre au niveau arabe".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.