Cameroun: Après le massacre d'il y a une semaine, une famille entière tuée hier à Ngarbuh

25 Février 2020

Région du Nord-Ouest Cameroun. Département du Donga Mantung. Village Ngarbuh. Ce lundi 24 février 2020. Une tragédie de plus, une tragédie de trop, après le massacre le 14 février dernier, de plusieurs civils, dont des femmes enceintes et des enfants.

Le village de Ngarbuh encore plongé dans les ténèbres de la mort. Selon nos sources, cinq personnes ont été tuées hier lundi, par des hommes armés non identifiés. Camer.be a appris qu'il s'agit d'un homme, de son épouse et de ses trois enfants, qui ont été tués, calcinés dans un incendie criminel.

La tragédie est intervenue après des tirs nourris provenant d'armes à feu. C'est en moment-là que toute une famille entière a vu sa maison incendiée, et tous ses occupants calcinés. Il s'agit précisément des deux conjoints, de leur fille de 23 ans, et deux enfants de moins de 10 ans.

Jusqu'à présent, rien ne filtre de l'identité présumée des auteurs de ce crime répugnant, encore moins des mobiles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.