Cote d'Ivoire: Participation inclusive au processus démocratique - Des personnes en situation de handicap font des propositions

26 Février 2020

Analyser leur participation, en tant que jeunes, femmes et personnes en situation de handicap au processus démocratique et à la gouvernance locale...

Du 19 au 23 février 2020, quarante jeunes en provenance du Cavally, de Gbêkê, du Guémon, du Gôh, mais aussi de Grand-Bassam, du royaume d'Ebrah et du District d'Abidjan ont réfléchi aux éléments entravant leur participation au processus démocratique et à la gouvernance locale. Ils ont confronté leurs visions, convictions et points de vue sur les freins à leur contribution à la gestion de la chose publique.

Issus de partis politiques (RHDP, PDCI, Lider, URD...), d'organisations de la société civile et de défense des droits de la femme, ils ont, au cœur de Grand-Bassam, renforcé leurs connaissances en civisme, citoyenneté, droits et devoirs citoyens.

Différence appréciée et appréciable, de la partie, étaient les organisations professionnelles des médias. Se connaître mieux, se comprendre et apprendre de l'autre.

Repenser les modes de collaboration. En entraînant les acteurs des médias sur la voie de la prise en compte régulière des préoccupations des jeunes et des femmes dans les contenus médiatiques.

L'atelier organisé par le Réseau des femmes journalistes et des professionnelles de la communication de Côte d'Ivoire (ReFJPCI), en partenariat avec la Deutsche Welle Akademie, a été l'occasion, pour les participants, d'avoir des échanges constructifs autour des sujets d'actualité relatifs à leur participation citoyenne au processus démocratique et à la gouvernance locale.

Les acteurs des médias présents retiennent que les jeunes, qu'ils soient d'organisations de la société civile ou de partis politiques ont intégré l'exigence de créer des rapports collaboratifs afin de contribuer de manière constructive au processus démocratique. S'inscrivant ainsi dans le dépassement des barrières idéologiques et partisans.

De façon spécifique, les jeunes des partis politiques ont compris qu'ils peuvent travailler ensemble dans le respect des opinions, la tolérance et la non-violence.

Intégrant les questions liées à la gouvernance locale, ils ont ensemble créé un village imaginaire, conçu des outils de gestion dans la convivialité, le respect mutuel et la prise en compte de leurs particularités.

La prise en compte des besoins spécifiques des personnes en situation de handicap a apporté à cette rencontre un cachet particulier.

Au terme de l'atelier, les participants ont relevé quelques perspectives :

création d'un mécanisme d'implémentation et de suivi des résultats acquis ;

organiser d'autres ateliers de renforcement des capacités des jeunes (hommes, femmes et personnes en situation de handicap) en communication et tolérance politiques ;

appuyer la production et la diffusion d'initiatives d'organisations de jeunes relatives à leur implication dans le processus démocratique et dans la gouvernance locale ;

appuyer la réalisation de débats publics initiés par les jeunes ;

etc.

Les attentes des participants

Comprendre les fondements de la participation des jeunes au processus démocratique ;

Stratégies de prise en compte de la participation des jeunes vivant avec un handicap dans le processus démocratique ;

La mise en place d'un mécanisme de collaboration qui rassure les participants issus de diverses organisations ;

L'appropriation des résultats des travaux en vue de favoriser la participation des jeunes dans le processus démocratique et la gouvernance locale ;

La diffusion des résultats par les médias ;

Susciter la prise de conscience des jeunes sur leur participation au processus démocratique.

Les leçons apprises

Au terme de l'atelier diagnostic sur la participation des jeunes au processus démocratique et à la gouvernance locale, deux (2) leçons essentielles sont à relever :

La collaboration entre jeunes (hommes, femmes et personnes en situation de handicap) des organisations de la société civile, des partis politiques et des médias

L'atelier a été l'occasion, pour les participants, d'avoir des échanges constructifs autour des sujets d'actualité relatifs à leur participation citoyenne au processus démocratique et à la gouvernance locale.

On retient de ces échanges que les participants ont créé des rapports collaboratifs et développé, durant l'atelier, des pratiques de convivialité, de respect mutuel qui ont favorisé le dépassement des barrières symboliques et partisans pour se consacrer pleinement collectivement aux activités soumises par les consultants.

De façon spécifique, les jeunes des partis politiques ont compris qu'ils peuvent travailler ensemble dans le respect des opinions, la tolérance et la non-violence.

L'identification des obstacles et modalités à la participation des jeunes dans le processus démocratique et de la gouvernance locale

La seconde leçon apprise est le travail intensif réalisé par les jeunes pour déterminer, à partir de leurs expériences, les contraintes et modalités à leur participation au processus démocratique et à la gouvernance locale en Côte d'Ivoire.

Ces activités ont permis aux participants de prendre conscience des contraintes vécues (régulièrement) en leur sein et de se résoudre à prendre des initiatives pour inverser la tendance.

A l'approche des élections, il est toujours bon de renforcer ses connaissances, revisiter les voies de la démocratie et se faire entendre.

C'est en partie, le sens de l'atelier diagnostic organisé par le Réseau de femmes journalistes et des professionnelles de la communication (ReJPCI) en partenariat avec la Deutsche Welle Akademie, à l'intention des jeunes, des personnes en situation de handicap et des acteurs des médias.

Une rencontre enrichie par des réflexions des pratiques de convivialité, de respect mutuel qui ont favorisé le dépassement des barrières symboliques et partisans pour se consacrer pleinement collectivement aux activités soumises par les consultants.

De façon spécifique, les jeunes des partis politiques ont compris qu'ils peuvent travailler ensemble dans le respect des opinions, la tolérance et la non-violence.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.