Algérie: Rezig évoque avec Lord Richard Risby plusieurs questions économiques d'intérêt commun

Alger — Le ministre du Commerce, Kamel Rezig s'est entretenu mardi à Alger avec l'envoyé du Premier ministre Britannique pour les Affaires économiques et commerciales avec l'Algérie, Lord Richard Risby qui était accompagné de l'ambassadeur du Royaume Uni à Alger, M. Barry Robert Lowen, de plusieurs questions économiques d'intérêt commun, indique un communiqué du ministère.

Lors de cette rencontre, M. Rezig a mis en avant "l'efficacité du partenariat liant les deux pays ainsi que le volume des investissements britanniques en Algérie", affirmant que le nouveau Gouvernement est porté sur l'ouverture pour une économie productive, a précisé la même source.

Le ministre a appelé à tirer profit de la zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF) qui entrera en vigueur en juillet 2020, ajoute la même source.

De son côté, l'envoyé britannique a salué "les relations historiques liant les deux pays", se réjouissant de l'ensemble des partenariats économiques réalisés à ce jour et du volume des échanges commerciaux bilatéraux qui s'élèvent à plus de 2 milliards de livres sterling.

Il s'est félicité, en outre, "des facilitations et du climat d'investissement fertile en Algérie".

A souligner que le Forum économique algéro-britannique, devant se tenir les 25 et 26 février courant à Alger, sera l'occasion pour renforcer les relations commerciales entre les deux pays et hisser les investissements communs à de hauts niveaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.