Seychelles: Le pays élargit l'interdiction de voyager avec le virus chinois à la Corée du Sud, l'Italie et l'Iran

Dans un avis de voyage révisé publié par la Public Health Authority, aucune personne des Seychelles, à l'exception des résidents de retour, n'est autorisée à voyager en Chine, y compris la région administrative spéciale (SAR), la Corée du Sud, l'Italie et l'Iran avec effet immédiat.

La révision fait partie des mesures renforcées prises par la Public Health Authority pour prévenir la propagation de la maladie coronavirus 2019 (COVID-19). La transmission communautaire dans ces pays a été jugée importante et, par conséquent, elle est répertoriée pour des mesures supplémentaires.

La Corée du Sud, l'Iran et l'Italie sont les trois points chauds en dehors de la Chine. Dans la dernière mise à jour de mardi, la Corée du Sud, qui a la plus grande épidémie en dehors de la Chine, a signalé 1 146 cas et l'Iran en a 95.

L'Italie a le plus grand nombre d'infections en dehors de l'Asie.

Selon CNN, "l'Italie a confirmé 322 cas de virus, a indiqué mardi l'agence de protection civile italienne. ... Les cas sont fortement concentrés dans la région de Lombardie où 212 infections ont été confirmées. Les autorités ont indiqué mardi soir que 11 personnes sont jusqu'à présent mort du virus dans le pays."

La Public Health Authority a déclaré que "les partenaires commerciaux locaux ont été invités à donner à tous les visiteurs en provenance de Chine y compris la region du SAR, la Corée, l'Italie et l'Iran qui prévoyaient de se rendre aux Seychelles dans les semaines et les mois à venir, la possibilité d'annuler ou de reporter leur vacances sans frais. "

Tous les travailleurs étrangers qui se trouvent actuellement en Chine, en Corée du Sud, en Italie et en Iran et prévoyaient de retourner aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, sont également invités à reporter leur voyage de retour jusqu'à nouvel ordre.

Les autres mesures incluent les vols entrants d'Air Seychelles n'embarquant aucun passager ou équipage - à l'exception des ressortissants et résidents seychellois de retour - qui sont allés en Chine, y compris la région du SAR, la Corée du Sud, l'Italie et l'Iran au cours des 14 derniers jours.

Il en va de même pour les personnes voyageant par la mer car "toute personne arrivant aux Seychelles par la mer (à l'exception des ressortissants et résidents seychellois de retour) ne sera pas autorisée à débarquer si elle s'est rendue en Chine (y compris la région du SAR), en Corée du Sud, en Italie et en Iran au cours des 14 derniers jours.

En outre, aucun navire maritime ne sera autorisé à pénétrer dans les eaux des Seychelles si un passager à bord s'est rendu en Chine, en Corée du Sud, en Italie et en Iran au cours des 14 derniers jours.

Tous les résidents de retour qui ont été en Chine y compris la région du SAR, la Corée du Sud, l'Italie et l'Iran seront mis en quarantaine obligatoire pendant 14 jours à leur arrivée.

Alors que le nombre de cas continue d'augmenter en Chine, des cas sont enregistrés dans de nouveaux pays. À ce jour, il y a près de 80 000 cas confirmés dans 30 pays, mais la plupart des cas restent en Chine. Jusqu'à présent, près d'un tiers de tous les cas confirmés se sont rétablis.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.