Burkina Faso: Contribution du secteur privé à l'économie - 1500 milliards versés au budget de l'Etat en 2019

26 Février 2020

Le bureau consulaire de la Chambre de commerce et d'industrie du Burkina Faso a fait le bilan de l'année 2019 au cours d'une conférence de presse, le mercredi 26 février 2020.

Le bureau consulaire de la Chambre de commerce et d'industrie du Burkina Faso (CCI-BF), avec à sa tête, son président Mahamadi Savadogo, était face à la presse, le mercredi 26 février 2020, pour le traditionnel exercice de redevabilité vis-à-vis de la communauté burkinabè des affaires concernant les activités réalisées en 2019.

Le président de la CCI-BF a ainsi annoncé que le secteur privé a été dynamique en dépit du contexte international et national difficile.

« Malgré la conjoncture internationale difficile et la situation sécuritaire préoccupante dans notre sous-région, le secteur privé s'est montré dynamique et résilient.

En effet, alors qu'il était annoncé une faible performance du Burkina Faso en termes de croissance économique, la contribution du secteur privé à la mobilisation des recettes fiscales et douanières a atteint le seuil de 1500 milliards FCFA pour 2019, après 1400 milliards FCFA en 2018 et 1248 milliards en 2017 », a-t-il dévoilé.

Concernant les activités de son organisation, M. Savadogo a cité l'ouverture de relations de partenariats avec le secteur privé des pays à fort potentiel comme la Chine, la Russie et la Turquie.

La négociation et la signature d'un accord de financement d'un montant de près de 5 milliards FCFA avec l'UE pour accompagner les chaines de valeurs : huilerie, électricité solaire domestique et miel ; les travaux d'extension et de réhabilitation de Bobo Inter ainsi que les travaux de construction des sièges des directions consulaires régionales et de la Maison des commerçants à Tenkodogo, la mutation et le lancement du dispositif du prêt d'honneur avec une tranche de 200 millions FCFA, la mise à la disposition des opérateurs économiques dans 10 délégations consulaires régionales sont inscrites à l'actif de l'institution en 2019.

Un autre résultat dont peut s'enorgueillir la Chambre de commerce est l'obtention de l'agrément pour l'opérationnalisation de la société d'accompagnement et de financement de l'entreprise, nommé SAFINE SA, avec un capital de 2 milliards FCFA. « L'ouverture officielle de SAFINE interviendra au cours du 1er semestre 2020 », a promis le président de la CCI-BF.

Mahamadi Savadogo a estimé que ces résultats démontrent à souhait l'effort conjugué du gouvernement et des chefs d'entreprises burkinabè qui se battent au quotidien pour assurer l'approvisionnement du pays, créer de l'emploi pour les populations et de la richesse pour la nation entière.

Les lauréats de l'initaitive ECO MEDIAS dévoilés

Il a donc salué l'œuvre du gouvernement pour assurer la stabilité, ainsi que le développement économique et social.

Concernant l'impact de l'épidémie de coronavirus qui touche de plein fouet la Chine, le premier vice-président, Mamady Sanoh, a fait savoir qu'il y a des répercussions sur l'économie burkinabè.

Toutefois, il a estimé qu'il y aura un rebondissement d'autant plus que ce n'est pas la première fois que le monde fait face à une telle épidémie.

« Les intentions d'importer exprimées par les opérateurs économiques burkinabè ont baissé de 20% sur les 2 premiers mois de 2020 », a précisé le directeur général de la CCI-BF, Issaka Kargougou.

Le président, pour sa part, a invité les acteurs économiques à diversifier les sources d'approvisionnement et s'orienter vers la production locale pour satisfaire aux besoins du marché.

En marge de l'exercice de redevabilité du bureau des élus de la Chambre de commerce et d'industrie, les lauréats de l'appel à projets dans le cadre de l'initiative ECO MEDIAS ont reçu symboliquement leurs chèques.

Lancé en novembre 2019, ce projet vise à apporter un appui financier à la production de contenus des médias dédiés à l'économie, aux finances et au développement du secteur privé. Sur huit dossiers soumis, cinq ont été récompensés il s'agit de radio Oméga, radio Jam (5 millions FCFA) QueenMafa, Infowakat.net (4millions FCFA) et l'Express du Faso (4 millions FCFA).

Sur les 52 millions mis à la disposition des entreprises de presse, ce sont 22 millions qui ont ainsi été octroyés par la Chambre de commerce.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.