Cote d'Ivoire: Arrah - Ange Kessi offre des infrastructures scolaires

26 Février 2020

La ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, a réceptionné, le 21 février, les clés de deux infrastructures scolaires, construites par Ange Kessi, Commissaire général du gouvernement.

Soucieux de l'avenir des enfants du département d'Arrah, le contre-amiral Ange Kessi Kouamé Bernard a mis à leur disposition des infrastructures scolaires.

Il s'agit d'une cantine dans la localité de Kouadiokro, à 20 km d'Arrah, de deux salles de classe, d'une salle d'informatique, d'un bureau pour les éducateurs et de latrines au lycée moderne d'Arrah.

Le donateur a remis les clés de ces infrastructures à la première responsable de l'Éducation nationale en Côte d'Ivoire, Kandia Camara, marraine de la cérémonie, en présence de l'Inspecteur général d'État, Théophile Ahoua N'Doli, patron de la cérémonie et des autorités administratives, politiques, coutumières et religieuses du département d'Arrah.

Kandia Camara a salué l'initiative du donateur, Ange Kessi, qui entre dans la vision du ministère. Elle s'est dite émue qu'il ait donné le nom de la Première Dame à la cantine de l'Epp Kouadiokro et son nom au bâtiment du lycée moderne.

Elle a rappelé les efforts effectués par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, sous la houlette du Président de la République Alassane Ouattara, pour que l'école ivoirienne rayonne. Elle a invité les Ivoiriens à une synergie autour de l'école.

Le contre-amiral Ange Kessi a souligné qu'il a fait ce petit don, pour que l'école forme des futurs cadres de la Côte d'Ivoire de demain. Et d'espérer que les élèves qui sortiront des bâtiments Kandia Camara soient les meilleurs.

Il a insisté sur le fait que l'on ne doit pas se demander ce que l'État a fait pour lui, mais ce qu'il a fait pour l'État. " Donner à l'État, ce n'est pas seulement offrir du matériel. Lorsqu'un enseignant, par exemple, renonce à la grève, il aurait construit plus de 1000 classes", soutiendra-t-il.

Le maire d'Arrah, Harlette Badou épouse N'Guessan, s'est réjouie de recevoir dans sa commune, une femme battante, une amazone de l'émergence, à savoir Kandia Camara.

Elle a reconnu le travail titanesque du Chef de l'État et de son gouvernement, pour l'amélioration significative de l'école ivoirienne.

Elle a soutenu que le conseil municipal qu'elle dirige s'inscrit dans cette vision. Elle n'a pas oublié de remercier le donateur tout comme tous ceux qui s'activent pour le rayonnement d'Arrah.

Le maire d'Arrah a profité de la présence de la ministre Kandia Camara pour faire des doléances à savoir, la construction de classes pour la maternelle et le primaire de Kouadiokro, l'obtention de 500 tables-bancs pour le primaire à Arrah, un collège de proximité à Kouadiokro, un soutien pour le centre du médico-scolaire et cinq autres cantines dans la commune.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.