Cameroun: Crises socio-politiques - Mgr Samuel Kleda prône l'amour

Message passé aux fidèles de la paroisse Sainte Famille de Ndogpassi dimanche 23 février à l'occasion de sa messe pontificale.

Aimer, pardonner et partager. Voilà le triptyque autour duquel s'est articulé le sermon de l'archevêque de Douala, Mgr Samuel Kleda, ce dimanche 23 février à la paroisse Sainte Famille de Ndogpassi-zone de recasement (Douala III). La visite pastorale de l'archevêque de Douala dans cette paroisse était l'occasion idoine de transmettre les exigences divines de la justice nouvelle qui prépare l'être humain à la perfection. C'est donc dans une chapelle pleine à craquer - prise d'assaut aussi bien à l'intérieur comme à l'extérieur - que l'homme de Dieu a prêché.

Devant une assistance assidue. S'inspirant des Saintes Ecritures, notamment les livres de Mathieu et le Lévitique, Mgr Samuel Kleda a invité les chrétiens à cultiver l'amour, l'amour du prochain, et ce, au quotidien. Evoquant les crises sociopolitiques auxquelles notre pays est confronté, l'archevêque métropolitain s'est indigné des tueries multiformes qui en découlent depuis quelque quatre ans. « Notre pays est devenu le théâtre des conflits et guerres fratricides... Cela est contraire aux commandements de Dieu.

Christ est venu réconcilier les ennemis. Le Christ est venu détruire la haine et notre amour pour le prochain doit être sans limites », a recommandé Mgr Samuel Kleda, qui par la suite a invité les chrétiens à avoir le plus grand respect pour la vie d'autrui. « Nous ne devons pas tuer notre prochain. Dieu nous a créés à Son image. Tuer l'homme, c'est tuer Dieu lui-même. Vivons selon le projet de Dieu, c'est-à-dire comme des frères », a-t-il conclu. Au cours de la messe pontificale, plusieurs dizaines d'enfants ont reçu le sacrement de baptême, marquant de ce fait leur engagement à désormais servir le Seigneur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.