Cameroun: Enregistrement à l'état civil dans l'Adamaoua - 9800 actes à délivrer en 20 mois

C'est l'objectif fixé par le programme d'Appui à la citoyenneté active le 20 février dernier à Ngaoundéré.

Le programme d'Appui à la citoyenneté active (Procivis), fruit de la coopération entre l'Etat du Cameroun et l'Union européenne a présenté jeudi dernier à Ngaoundéré les deux organisations de la société civile (OSC) qui vont sillonner la région de l'Adamaoua de janvier 2020 à août 2021. Il s'agit précisément des départements du Djerem, de la Vina et le Mbéré à l'effet de sensibiliser les populations sur l'enregistrement à l'état civil. Au cours de leur présentation officielle aux autorités locales jeudi, 20 février dernier et présidée par le secrétaire général des services du gouverneur, Etienne Ludovic Ngbwa, il a été rappelé aux bénéficiaires de ce projet subventionné par l'Union européenne, le souci de l'Etat du Cameroun de maitriser la croissance démographique.

« Il est essentiel pour nous d'avoir les données fiables de nos concitoyens afin de contribuer à la sécurisation de leur situation juridique » a souligné Etienne Ludovic Ngbwa. Ainsi, pendant les 20 mois à venir, ces organisations de la société civile vont parcourir les différentes communes de l'Adamaoua dans la perspective de mettre sur pied une base de données communale des enfants non enregistrés dans les délais légaux, puis de mobiliser les bénéficiaires via des activités de sensibilisation et leur accompagnement à l'établissement des actes d'état civil que sont les actes de naissance, de mariage et de décès. Il convient de rappeler que c'est le 10 décembre 2019 que le Procivis a signé des contrats de subvention avec les OSC afin de contribuer au processus de modernisation et du système d'état civil au terme de l'évaluation des appels à propositions.

« Nous attendons d'elles au moins 4500 actes de naissances, 300 actes de mariage, 100 actes de décès et 13 000 personnes informées sur l'importance et les procédures de la déclaration des actes d'état civil » a indiqué Joseph Nsibeuweula, chef de mission dudit programme. Pour beaucoup, ce projet arrive à point nommé dans une région où on estime à 15 000, le nombre d'enfants de moins de 16 ans sans acte de naissance dont 3500 en âges scolaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.