Sénégal: La migration pose des enjeux de droits humains liés à un enjeu de main-d'œuvre pour un travail décent

Selon le secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS), Mody Guiro, la migration pose des enjeux de droits humains liés à un enjeu de main-d'œuvre pour un travail décent.

"La CNTS, dans le sillage de la CSI (Confédération syndicale internationale) considère que la migration pose des enjeux de droits humains liés à un enjeu de main d'œuvre pour un travail décent. Le mouvement syndical est donc plus que quiconque interpellé", a-t-il déclaré.

Il l'a affirmé à Saly-Portudal, dans le cadre d'un atelier multi-acteurs sur la protection des droits des travailleurs migrants et de leurs familles, à l'initiative de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS) et l'Organisation internationale du travail (OIT).

"La rencontre qui nous a réuni se tient dans un contexte où la crise profonde du système économique mondial, née dans les années 2008-2009, est loin d'être terminée", a insisté Guiro pour qui la "reprise de l'économie", annoncée depuis longtemps, tarde à voir le jour.

"Les inégalités, la pauvreté, l'absence de démocratie et de bonne gouvernance, la domination, l'exploitation et les guerres en sont les caractéristiques principales.

Les travailleurs et travailleuses, les populations dans leurs différentes catégories, en subissent les conséquences néfastes", a déploré le secrétaire général de la CNTS, qui a rappelé que la Déclaration du 4ème Congrès de la CSI-Afrique tenue à Abuja (Nigéria) du 20 au 21 Novembre 2019 donne une large description, profonde et pointue, de cette situation, particulièrement en Afrique.

"Notre conviction syndicale est que ces Conventions 97, 143, 189 gardent leur pertinence, malgré leur ancienneté. La CSI et la CSI-Afrique en appellent encore pour leur ratification et leur application", a-t-il plaidé, précisant que sa conviction s'inscrit dans ce cadre, avant de rappeler la nécessité de cette ratification.

D'après le syndicaliste, cette conviction doit se situer dans le cadre d'un dialogue institutionnel multi-acteurs pour la promotion des droits des travailleurs migrants et de leurs familles pour la ratification au Sénégal de ces conventions et leur application.

Dans ce contexte global, pour des personnes voulant aller dans d'autres pays que les leurs pour chercher une vie meilleure, la question migratoire se manifeste dans ses conditions les plus dramatiques avec des morts d'hommes, de femmes, d'enfants en mer, sur les routes migratoires, vivant dans des habitations de fortunes, rescapés vivant avec la faim, les maladies et les traitements inhumains, racisme, xénophobie, séquestrations, autres formes d'abus et de violences, au Nord comme au Sud.

"Il s'y ajoute qu'au moment où nous tenons cet atelier, le monde vit une situation dramatique avec l'épidémie, ou devrais-je dire la pandémie du coronavirus ou COVID 19, avec des conséquences dramatiques sur les travailleurs migrants", a souligné Mody Guiro.

Il estime que les informations venant des pays affectés révèlent qu"'ils sont souvent les moins protégés, et parfois même plus que les nationaux de ces pays, ils sont mis en quarantaine spéciale, au regard de leurs races, origine, et de l'absence de protection sociale qui caractérise leur situation", a-t-il déploré.

Tout cela traduit l"'expression concentrée de ce monde complexe", en crise et qui se questionne sur son devenir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.