Algérie: Réunion du Gouvernement - Deux décrets exécutifs à l'ordre du jour

Alger — Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a présidé, mercredi une réunion du gouvernement consacrée à l'étude de deux projets de décrets exécutifs relatifs aux secteurs des finances et du travail et à la poursuite de la présentation des communications portant perspectives de relance et de développement des activités sectorielles en vue de leur examen par le Conseil des ministres, indique un communiqué des services du Premier ministre.

Le gouvernement a entendu un exposé du ministre des Finances portant projet de décret exécutif modifiant et complétant le décret exécutif 18-300 du 26 novembre 2018 relatif à la circulation de certaines marchandises dans la zone terrestre du rayon des douanes.

En effet, le caractère contraignant de certaines dispositions constituait "un obstacle à la fluidité de l'approvisionnement des populations, à la promotion des investissements et au développement des activités économiques au niveau de ces zones. Ainsi, le projet rentre en droite ligne dans les priorités du gouvernement visant à renforcer la lutte contre la bureaucratie par la simplification des procédures".

Le gouvernement a ensuite entendu un exposé du ministre du travail, de l'emploi et de la sécurité sociale relatif à un projet de décret exécutif fixant la convention-type conclue entre les organismes de sécurité sociale et les établissements hospitaliers privés pour la prise en charge de l'accouchement.

Le texte "définit les obligations respectives des parties prenantes, les modalités et conditions permettant de bénéficier des prestations définies ainsi que la tarification y afférente". Au-delà de l'intérêt de cette relation contractuelle "qui permet aux citoyens assurés sociaux et à leurs ayants droit de disposer d'une meilleure accessibilité aux soins et aux services liés en matière d'accouchement, la mise en œuvre du projet de décret ouvrira la voie à une amélioration de l'offre de soins au profit de l'ensemble des assurés sociaux, tout en allégeant la pression sur les établissements hospitaliers publics".

Les mesures préconisées ne doivent en aucun cas ouvrir ainsi la voie à des pratiques qui soient contraires aux principes de déontologie, notamment dans les secteurs sensibles à l'exemple de celui de la santé publique. D'où la nécessité pour les concepteurs du texte fixant la convention type régissant la prise en charge de l'accouchement, de veiller à faire prévaloir les règles d'éthique dans les clauses contractuelles en cours d'élaboration".

Ces exposés ont fait l'objet de débats destinés à enrichir et à affiner les approches présentées avant leur examen par le Conseil des Ministres.

Le gouvernement a pris connaissance des mesures prises par le ministère de la Santé au lendemain de l'annonce de l'enregistrement d'un premier cas de coronavirus en Algérie.

Après avoir rappelé les circonstances ayant amené la détection du cas suspect ainsi que les mesures prises pour son traitement conformément aux directives nationales et aux protocoles édictés en la matière par les instances internationales spécialisées, le ministre de la Santé a fourni des détails sur le renforcement des dispositifs de prévention, de surveillance et de veille au niveau de l'ensemble des points d'entrée du territoire national.

Le Premier ministre est, pour sa part, intervenu "pour conforter les déclarations du ministre ainsi que celles des responsables qui se sont exprimés sur ce sujet".

Saluant les efforts de toutes les parties impliquées dans la gestion de cette situation, il appellera "à une communication sereine, réfléchie et responsable, s'éloignant de toute forme d'alarmisme".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.