Congo-Brazzaville: Projet Lisungi - Plus de 28.000 ménages pauvres éligibles dans la Bouenza

Les gestionnaires de Lisungi ont annoncé, le 25 février à Madingou, que vingt-huit mille six cent soixante-dix-huit ménages pauvres du département de la Bouenza vont bénéficier des transferts monétaires et des subventions d'activités génératrices de revenus (AGR) dans le cadre de l'extension du projet.

Selon les données de l'Institut national de la statistique (INS), l'ensemble des ménages pauvres est estimé à 71.800, les ménages très pauvres se chiffrent à environ 34500 et les ménages pauvres éligibles sont estimés, en moyenne, à 28.678. A l'issue des autres enquêtes de confrontation ces chiffres peuvent augmenter ou régresser au terme d'un travail de validation par les services communautaires de ciblage, organe local de gestion du projet.

Dans la Bouenza comme ailleurs, les personnes âgées, femmes enceintes, enfants de zéro à quatorze ans reconnus pauvres ou très pauvres sont éligibles au projet Lisungi. Ils vont bénéficier de différentes allocations du projet, notamment des prestations fixes de dix mille francs CFA, d'autres variables de cinq mille francs CFA pour les enfants soumis aux conditionnalités ainsi que celle de dix mille francs CFA pour les personnes âgées de soixante ans et plus.

L'octroi des allocations génératrices de revenus (AGR) aux familles pauvres est conditionné par la présentation d'un plan d'affaires évalué par les gestionnaires départementaux de Lisungi. Ainsi donc, le montant alloué pour les activités génératrices de revenus s'échelonne jusqu'à deux cent mille francs CFA, payable en deux tranches.

« Lisungi est une vertu très dynamique en milieu vulnérable. Nous rassurons le gouvernement et ses partenaires pour une parfaite collaboration dans la mise en œuvre de ce projet dans ce département », a assuré Jules Monkala Tchoumou, préfet de la Bouenza.

Dans les six départements que couvre actuellement le projet Lisungi, dont la Bouenza, il est mis en place un comité consultatif départemental, une antenne départementale Lisungi, un comité local de suivi et un autre pour le ciblage communautaire.

La ville de Madingou, capitale du département de la Bouenza, est la dernière étape dans le cadre de la première phase du passage à l'échelle du projet Lisungi, système de filets sociaux, avant la seconde phase d'extension de ce projet qui, concernera les autres départements.

« Le gouvernement a élaboré une stratégie d'extension du projet avec des priorités selon le taux de pauvreté de chaque département. Six premiers départements ont été retenus, compte tenu des ressources disponibles. Les activités préparatoires sont lancées en prélude au paiement des ménages pauvres. Partout où nous sommes passés, les autorités départementales nous ont rassurés de l'appropriation de ce projet », a notifié la ministre des Affaires sociales, Antoinette Dinga Dzondo.

Les milliers de ménages vivent avec moins de 1,5 dollar soit 800 francs CFA par jour. Ainsi donc, la volonté du gouvernement consiste à pérenniser le projet Lisungi en vue de rompre le cycle de la pauvreté des ménages. La ministre des Affaires sociales et de l'Action humanitaire, Antoinette Dinga Dzondo, émue suite au déploiement de ce projet dans ce département, a affirmé : « Les enfants issus des familles pauvres doivent aller à l'école, à l'hôpital. Nos vieux parents vont se prendre en charge et les ménages très pauvres vont initier les activités génératrices de revenus ».

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.