Congo-Brazzaville: Congo-FMI - La reprise des discussions ouvrirait de bonnes perspectives

La délégation de l'institution de Bretton Woods vient d'achever sa mission d'évaluation à Brazzaville, le 26 février, pendant laquelle elle a échangé avec les autorités congolaises sur la mise en œuvre des réformes contenues dans le programme triennal.

L'équipe des experts du Fonds monétaire international (FMI), conduite par Alex Segura-Ubiergo, a bouclé sa mission de travail par une rencontre élargie, en présence de la ministre du Plan, de la Statistique et de l'Intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas.

Cette mission était venue renouer le dialogue avec les autorités congolaises, trois mois après une première mission et le report du versement de la deuxième tranche de crédit de 44,7 millions de dollars, soit près de 27 milliards de francs CFA. Lors de son séjour, la mission a discuté avec la partie congolaise de la situation économique locale, des réformes en cours en matière de gestion des finances publiques, de la transparence et de la bonne gouvernance.

À en croire la ministre, toutes les dispositions ont été prises pour permettre à l'équipe du FMI de travailler avec les différents acteurs chargés de la mise en œuvre du programme. « Je puis donc affirmer que les choses se sont bien déroulées, les experts ont eu accès à toutes les informations nécessaires. Ils ont pu avoir des échanges soutenus, mais toujours dans un objectif d'avancer dans la mise en œuvre du programme », a-t-elle signifié.

Celle-ci a indiqué que les discussions qui viennent de s'achever rassurent sur l'exécution du programme avec les partenaires du FMI. Le gouvernement mise sur l'assistance technique et les appuis financiers de l'institution de Bretton Woods pour relancer l'économie nationale durement affectée par la chute des prix du baril du pétrole. Mais l'aide du FMI est conditionnée à des efforts du gouvernement à assainir les finances publiques, à améliorer les dépenses sociales, à assurer la bonne gouvernance... « La mission a constaté des efforts du Congo », a déclaré Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas.

Notons que la délégation du FMI n'a pas souhaité s'adresser à la presse locale. Elle a plutôt remis une copie des conclusions au Premier ministre qui devrait l'officialiser ultérieurement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.