Congo-Brazzaville: Examens d'Etat - L'APEEC déplore le faible niveau de décaissement des fonds

Le financement des examens d'Etat était au centre de la séance de travail que le ministre de l'Enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l'emploi, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint Eudes, a eue le 25 février avec une délégation de l'Association des parents d'élèves et étudiants du Congo (APEEC), conduite par son président Christian Grégoire Epouma.

Le président de l'APEEC a invité le gouvernement à créer les conditions afin de décaisser les fonds destinés au financement des préparatifs des examens d'Etat. « De décembre 2019 à février 2020, nous enregistrons ce retard en termes de décaissement autour de trois milliards francs CFA. Je pense qu'à ce niveau, nous allons créer les conditions pour nous adresser au gouvernement, notamment au Premier ministre pour que le côté financier puisse suivre parce qu'on nous a démontré qu'au niveau technique tout est fin prêt », a indiqué Christian Grégoire Epouma.

Craignant des perturbations de l'année scolaire en cours, il a demandé au gouvernement de respecter certains engagements pris envers les partenaires sociaux, notamment les syndicats afin d'éviter des blocages dans l'organisation des examens d'Etat.

« Nous avons dit au ministre que les parents, les familles ont joué déjà leur partition dans ce concert en contribuant tant bien que mal au fonctionnement de l'école pendant toute l'année. Nous venons de contribuer dans les inscriptions de nos enfants aux examens d'Etat, maintenant il reste que le gouvernement joue aussi sa partition en décaissant ce qu'il faut en termes de moyens financiers », a poursuivi le président de l'APEEC.

Notons que cet échange s'inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre de l'accord-cadre, signé en fin 2019 entre le gouvernement et l'APEEC. Christian Grégoire Epouma a salué le ministre de l'Enseignement technique qui, en application de l'article premier de l'accord-cadre, a mis à contribution l'APEEC en tant que force de proposition, jouant ainsi son rôle d'éveil. La prochaine rencontre sera avec le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, avant de rendre publiques les conclusions de leur démarche.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.