Tunisie: L'ESZ en difficulté - Un avenir incertain

26 Février 2020

Telle quelle, on peut dire que l'Espérance de Zarzis est dans une situation embarrassante, pour ne pas dire désespérée.

L'ESZ est en Ligue 2. Elle occupe le milieu du tableau à 8 points du leader. Parmi son effectif compétitif, neuf joueurs titulaires ont été écartés dernièrement, parce qu'ils demandent leurs dus, alors que la caisse est vide. Ils n'ont pas joué contre CS Msaken. Ainsi, l'avenir du club s'annonce sombre et incertain.

C 'est que les nombreux hommes d'affaires zarzissiens et notamment ceux qui avaient tiré profit de l'ESZ par le passé --comme tout le monde le sait-- l'ont boycottée à présent. Quelques fervents supporters avaient même fait du porte-à-porte, avant l'Assemblée générale élective, rien n'y fit. Et depuis, grands et petits répétaient que le club avait vécu les meilleures saisons sportives avec 3 docteurs, 2 avocats, 1 fonctionnaire et 1 résident à l'étranger (dont deux sont décédés ; qu'ils reposent en paix !). Nombreux sont ceux qui étaient manifestement sous l'emprise de la nostalgie, le jour de l'enterrement de la perle noire, feu Abdeslem Kazouz.

Un club sous tutelle...

Cette année, le club est géré par le maire de la ville, Dr Mekki Lourayedh. L'on se demande pourquoi le premier vice-président actuel n'a pas pris la place du président sortant ? C'est un homme d'affaires, aisé, expérimenté et qui a largement le temps pour s'occuper de toutes les catégories sportives. L'espoir est toujours permis, certes, mais les sages de la ville devraient sortir de leur réserve. L'ESZ ne doit pas être abandonnée. Elle était le porte-drapeau de toute la région du Sud-Est. Elle avait remporté la Coupe de Tunisie en 2005 et elle avait joué la coupe d'Afrique à Zarzis. Elle mérite d'être mieux encadrée parce que rien ne se perd et l'histoire du club est bien répertoriée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.