Afrique de l'Ouest: CEDEAO - Un officiel liste les obstacles à une intégration réussie

Kaolack — Le déficit d'infrastructures, le faible niveau des échanges commerciaux et le manque de compétitivité du secteur privé constituent des obstacles à une intégration économique réussie de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a souligné mercredi à Kaolack, un officiel du ministère sénégalais des Affaires étrangères.

Isidore Marcel Séne intervenait à l'ouverture dans le centre du Sénégal d'un atelier consacré au processus de consultation nationale en vue de l'élaboration du document de la vision post 2020 de cette organisation régionale."Il faut reconnaitre que la CEDEAO demeure confrontée à des défis multiples", a indiqué M. Séne, en citant notamment les "tracasseries routières" et la "faible autonomie des jeunes et des femmes" parmi les freins à l'évènement d'un espace communautaire intégré.

En dépit des efforts consentis, le processus d'intégration n'a pas encore atteint le niveau escompté en raison particulièrement de la non implication des populations, a fait remarquer l'officiel sénégalais.Cet état de fait justifie, selon lui, l'organisation d'un tel atelier destiné à recueillir les avis des populations sur l'élaboration et le déroulement d'un processus devant passer d'une CEDEAO des Etats à celle des peuples, a-t-il fait valoir.

Le gouverneur de la région hôte de cette rencontre, Alioune Badara Mbengue, a insisté sur l'importance pour les participants de s'exprimer et de proposer des solutions pouvant permettre de remédier aux obstacles qui se dressent sur la voie de l'intégration en Afrique de l'Ouest.

Cette rencontre de Kaolack fait suite à celle déjà tenue à Ziguinchor, dans le sud du pays. Elle sera suivie d'une autre devant être tenue à Dakar, laquelle permettra de condenser la contribution nationale la formulation et à la mise en œuvre de la vision post-2020 de la CEDEA0, a-t-on appris des organisateurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.