Togo: Le Guichet unique est en constante évolution

27 Février 2020

Depuis son lancement il y a 6 ans, le Guichet unique du commerce extérieur (GUCE) a favorablement impacté l'économie togolaise.

Ce dispositif géré par Veritas, leader mondial des services d'évaluation de conformité et de certification, permet de favoriser la transparence dans les relations entre les acteurs du commerce et de réduire considérablement les délais de traitement des marchandises ; moins de 4 jours actuellement.

L'un des grands avantages de ce Guichet est une meilleure traçabilité des marchandises aux postes frontières (portuaires, terrestres, aériens) et donc des procédures considérablement raccourcies.

En outre, cette chaîne logistique informatisée via une plateforme dématérialisée permet de réduire les coûts.

La plateforme connecte directement la douane, le port autonome de Lomé, les consignataires, les banques, etc...

Le dispositif est arrivé à maturité, mais il est en constante évolution, explique

Olivier Lederer, le directeur général de SEGUCE (Société d'exploitation du Guichet unique du commerce extérieur).

Passer de la paperasse au tout numérique n'a sans doute pas été simple

Les défis sont évidemment moindres qu'au démarrage. La plateforme est totalement dématérialisée et comprise par l'ensemble des usagers. Mais c'est vrai qu'au début, les choses n'ont pas été simples. Passer d'un univers papier au digital met du temps. Ce n'était pas évident pour les utilisateurs. Il a fallu les accompagner. C'et ce que nous avons fait.

Le Guichet n'est pas une plateforme figée. Elle s'adapte aux modifications des procédures de la chaîne logistique.

Le GUCE va continuer à s'améliorer avec le concours des acteurs logistiques. Les banques, par exemple, qui travaillent avec nous offrent la possibilité de payer en ligne et de reverser immédiatement les recettes perçues aux différents intervenants de la chaîne logistique.

Le port de Lomé est-il une plateforme performante en Afrique de l'Ouest ?

Olivier Lederer : Le Togo a fortement investit dans ses capacités portuaires. Les travaux et les outils mis en place par le PAL sont autant d'éléments qui favorisent la compétitivité du port de Lomé face à ses concurrents voisins, notamment pour les marchandises à destination des pays de l'hinterland.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.