Afrique: ONU - Jean-Yves Le Drian présente la candidature de la France au Conseil des droits de l'Homme

Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, était à Genève pour participer à l'ouverture de la 43e session du Conseil des droits de l'Homme.

Il a présenté officiellement la candidature de la France à ce Conseil pour 2021-2023 et a défendu les priorités pour la promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes, la protection des défenseurs des droits, ainsi que la défense de la liberté de la presse et du droit à une information fiable. Jean-Yves Le Drian s'est entretenu également avec Michelle Bachelet, haute-commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme.

Les droits humains subissent une remise en cause croissante dans de nombreuses régions du monde, tandis que celles et ceux qui portent la voix des droits de l'Homme sont de plus en plus menacés. C'est dans ce contexte que la France a présenté sa candidature au Conseil des droits de l'Homme pour le mandat 2021-2023. Le Conseil des droits de l'Homme est au cœur de l'édifice international de promotion et de défense des droits de l'Homme.

Au cours de la dernière décennie, les droits de l'Homme ont connu des atteintes importantes dans de nombreuses régions du monde, parfois au nom d'impératifs présentés comme supérieurs, tels que la souveraineté des Etats ou le fait culturel. De nouvelles menaces sont apparues : l'émergence d'un terrorisme de masse, le recul des droits fondamentaux dans de nombreux Etats, l'augmentation des inégalités économiques, sociales et de genre. Ceux qui portent la voix des droits de l'Homme et de la démocratie, notamment les journalistes et les défenseurs des droits, sont aujourd'hui de plus en plus menacés et paient souvent de leur vie le prix de leur engagement. Plus largement, ce sont les valeurs du multilatéralisme qui sont aujourd'hui attaquées, avec les institutions qui les incarnent.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.