Afrique de l'Ouest: Kaolack /Consultations nationales sur la CEDEAO - Pour une matérialisation effective de la «vision post 2020»

27 Février 2020

Dans le cadre de ses consultations ouvertes aux populations de certaines régions du pays dont Ziguinchor et Dakar, le Bureau national de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a poursuivi hier, mercredi 26 février à Kaolack, sa journée de réflexions et d'échanges avec les populations de la capitale du Saloum.

Cette rencontre qui a mobilisé pour autant les membres de l'administration et des institutions locales obéissait à la volonté de ses organisateurs de créer un cadre de dialogue et d'échange en vue de passer prochainement d'une «Cedeao des Etats» à la «Cedeao des peuples». Autrement dit, mettre en place un espace Cedeao exempté de toutes frontières, prospère et où les résidents des pays membres pourraient circuler librement et en toute sécurité.

Même si, lors des débats, le Bureau national de la Cedeao ne s'est pas aventuré à interroger directement les populations sur ce projet spécifique, l'idée dans cette démarche était surtout de laisser les populations s'exprimer librement et fournir des propositions et autres observations utiles à la consolidation des acquis et la correction des inégalités constatées au niveau du Plan directeur proposé.

Dans le fond, ces consultations régionales constituent l'un des moments forts de la prochaine élaboration du Document de contribution que le Sénégal va proposer pour la formulation et la mise en œuvre de la «Vision post 2020» de la Cedeao. Une feuille de route qui a déjà été adoptée par le Conseil de ministres de l'espace Cedeao, en décembre 2018. Elle est précédée, en 2007, par l'adoption de la «Vision 2020» à l'issue de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.