Cameroun: Fonctionnement des médias en période électorale - Le CNC rappelle la nécessité du respect de l'éthique

Selon le président du Conseil national de la Communication, Peter Essoka, une meilleure appropriation de la loi est indispensable.

Pendant la campagne électorale il est suggéré aux médias du secteur audiovisuel d'observer une pause en matière de diffusion des programmes de débat politique. Ce qui n'aura pas été le cas lors du double scrutin du 9 février dernier, affirme Peter Essoka. Pire encore, « certaines radios communautaires ont pris la liberté de devenir des radios politiques.

Elles soutiennent à certains endroits, des partis politiques et autres hommes politiques », a également constaté le président du Conseil national à la Communication (CNC). Or, là aussi, elles n'auraient pas dû le faire. Tous ces manquements ont un dénominateur commun : l'ignorance de la loi. Réuni vendredi dernier, en son siège à Yaoundé, dans le cadre de la clôture de la session permanente à l'issue de la campagne électorale, le CNC a annoncé des mesures pour remédier à cette appropriation insuffisante de la législation.

Ainsi, l'organe d'observation des médias diffusant sur le territoire camerounais compte organiser un séminaire au cours duquel la presse sera éduquée sur la conduite à tenir en pareil moment. Mais en attendant, Peter Essoka a invité les dirigeants des médias à se renseigner sur certaines de ces lois. Il a par ailleurs indiqué que son organe ferait des propositions dans ce sens. Le but étant ici que « pendant les prochaines échéances électorales, ces médias observent ou respectent ce qui doit l'être », a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.