Cameroun: Lutte contre la tuberculose - Trois conteneurs de médicaments disponibles

Les produits sont acheminés vers les régions du Littoral de l'Extrême-Nord et du Centre qui étaient dans le besoin.

Après une pénurie d'antituberculeux constatée depuis quelques semaines dans certains hôpitaux, la nouvelle vient de tomber. Un important stock de ces médicaments, soit trois conteneurs, a été réceptionné vendredi dernier, à la Centrale nationale d'approvisionnement en médicaments et consommables médicaux essentiels (Cename).

Des médicaments, des réactifs, des consommables, entre autres, sont ainsi disponibles en quantité très importante et devant couvrir une période relativement longue. Le programme de distribution a été établi par le Programme national de lutte contre la tuberculose, et concerne les régions qui étaient dans le besoin.

Notamment le Littoral et le Centre qui sont déjà servis. « Le fond régional du Centre a reçu sa dotation hier (ndlr : lundi), le Littoral est en train d'être livré aujourd'hui (ndlr : mardi) et nous attendons pour avoir une idée précise de la cargaison qui va au Septentrion, pour la dépêcher avant certainement la fin de cette semaine pour que ce soit positionné dans les différents centres de prise en charge », a rassuré Denis Masse, directeur commercial adjoint de la Cename.

Si les rumeurs évoquent une rupture totale dans les hôpitaux, sur le terrain, nous apprenons qu'il n'y avait pas encore péril en la demeure. « Nous savons qu'il y a eu des tentions de stocks qui ont été constatées. Mais jusque-là, les patients étaient pris en charge », relève notre source. Si l'on s'en tient aux explications du secrétaire permanent du Programme national de lutte contre la tuberculose, Dr Vincent Mbassa, et de celles des responsables de la Cename, toutes ces allégations ont eu lieu à cause d'un retard causé au niveau du Port autonome de Douala.

« Si les approvisionnements au niveau du franchissement au port de Douala se passaient normalement et rapidement, la distribution serait déjà terminée », appuie le directeur commercial adjoint de la Cename, qui précise par ailleurs que les produits sont arrivés au port presqu'à date, mais ont dû mettre six semaines pour sortir du port à cause de certains mécanismes qui devaient être réglés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.