Cameroun: Approvisionnement en eau potable - Les vannes Scanwater réouvertes

Gaston Eloundou Essomba a lancé hier le programme de réhabilitation de ces stations à travers l'inauguration du centre pilote de Ndjoré dans la Haute-Sanaga.

Le gouvernement a entamé le vaste programme de réhabilitation des stations Scanwater du pays. Après deux mois de travaux, le centre pilote de Ndjoré dans la Haute-Sanaga a été inauguré hier par le ministre de l'Eau et de l'Energie, Gaston Eloundou Essomba. L'ouvrage est constitué d'un forage équipé d'une pompe immergée pour le captage d'eau, d'une station de traitement, d'un réservoir de 25 m3, de cinq bornes-fontaines et d'un système d'alimentation en énergie photovoltaïque.

Objectif : desservir plus de 1875 personnes par jour. « Depuis 40 ans, le gouvernement a développé le projet Scanwater qui a consisté à construire 350 stations de ce type à travers le territoire. Malheureusement, elles n'ont pas fonctionné de manière optimale parce qu'il y avait un problème de maintenance et de source d'énergie. Ces stations fonctionnaient au gasoil et ce dernier avait un coût onéreux. Localement, ces populations n'ont pas permis d'assurer leur fonctionnement », a indiqué le Minee. Au-delà du déficit en énergie, certains réseaux ont été abîmés entre autres par les travaux d'élargissement des pistes ou de construction des routes. Sans oublier la vétusté des équipements.

Ce qui a entraîné la recrudescence des maladies hydriques et la réduction du taux de scolarisation des enfants de la localité, car atteints de ces pathologies. La station de Ndjoré participera donc au bien-être des populations en remplaçant les puits traditionnels. « Nous sommes aujourd'hui réconfortés parce que nous avons eu de l'eau. La borne fontaine est à 50 mètres de ma case. C'est un sentiment de joie qui nous anime. Nous sommes très contents, surtout que les jeunes de notre localité ont participé à ces travaux de réhabilitation », s'est réjoui Laurent Mve Mve, représentant du chef de village. Satisfecit également du corps sanitaire.

« Ce projet est à féliciter car le personnel du centre de santé allait chercher de l'eau à plus de deux kilomètres. Tous les patients que nous recevions souffraient de fièvre typhoïde. L'avènement de la Scanwater a changé beaucoup de statistiques du centre de santé de Ndjoré », a rassuré Isaïe Jacques Ndjock, chef du centre de santé intégré mère et enfant Chantal Biya. Financés par la China Machinary Corporation (Sinomach), ces travaux sont estimés à plus 100 de millions de F.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.