Sénégal: Economie numérique - Le gouvernement accorde une exonération fiscale aux nouvelles startups

27 Février 2020

C'était une vieille doléance de l'écosystème de l'entrepreneuriat numérique. Le gouvernement, comme promis, a fini y répondre favorablement. Ainsi, les startups créées en 2020 vont bénéficier d'une exonération fiscale de trois ans.

L'annonce a été faite par une note du ministère des Finances et du Budget signée par Bassirou Samba Niass, le Directeur général de la Direction générale des Impôts et des Domaines. "La loi de finances No 2019-17 du 20 décembre 2019 portant loi des finances pour l'année 2020 notamment celle relative à l'impôt Minimum forfaitaire sur les sociétés ( IMF) et à la contribution forfaitaire à la charges des employeurs (CFCE) est totalement entrée en vigueur sur l'ensemble du territoire national à la date du 28 décembre 2019", peut-on y lire.

Ainsi toutes les startups créées depuis le début de l'année (2020) pourront bénéficier d'une exonération ( IMF) et (CFCE) pour une durée de trois ans à compter de la date de création de la société.

La publication de la mesure qui était entrée en vigueur depuis début janvier est en droite ligne de la politique du gouvernement sénégalais en matière de développement du secteur digital. En validant le projet de la Startup Act qui militait pour l'exonération fiscale des Startups, le gouvernement sénégalais se conforme à sa ligne de conduite et se confère aux dispositions prises auprès des bailleurs et partenaires internationaux lors du Pap 2 à Paris en décembre 2018. Dans la phase 2 du Pse, le secteur du numérique fait partie des cinq piliers. Moussa DIOP

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.