Congo-Kinshasa: La tension entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila s'est-elle dissipée ?

27 Février 2020

Des diplomates africains, européens et américains se sont succédés à Kinshasa pour rencontrer l'ancien président, Joseph Kabila. Ils lui auraient demandé d'accorder une marge de manœuvre au président Félix Tshisekedi.

De sources concordantes, en moins de deux semaines, l'Union africaine, le Royaume-Uni et les États-Unis ont dépêché des émissaires en République démocratique du Congo pour rencontrer Joseph Kabila.

But recherché, tenter de convaincre l'ancien président de la RDC, pour qu'il accorde plus de marge de manœuvre à son successeur et partenaire de coalition, Félix Tshisekedi.

Mais l'ancien porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, élu député provincial dans le Sankuru (centre) dément cette information. Il estime même que la tension perceptible au sein de la coalition entre CACH (Cap pour le changement de Félix Tshisekedi) et FCC (Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila) s'est dissipée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.