Afrique Australe: Le FMI pointe les risques d'une «crise économique majeure» au Zimbabwe

Dans son dernier rapport, publié mercredi, l'organisation dit tabler sur une croissance quasi nulle de l'économie zimbabwéenne pour 2020 et la persistance d'une grave insécurité alimentaire.

Dans sa dernière note sur le Zimbabwe, le FMI est alarmiste. L'économie s'est nettement contractée l'année dernière, amplifiée par un dérèglement du climat qui a ralenti la production agricole et d'électricité ; la devise zimbabwéenne, réintroduite il y a six mois, a perdu sa valeur ; l'inflation est élevée et les réserves de devises étrangères au plus bas. Bref, un tableau noir. Et les perspectives pour cette année 2020 ne sont guère plus positives.

Dans la perspective d'une nouvelle récolte insuffisante, note le FMI, la croissance devrait tourner autour de zéro. Et les pénuries de nourriture devraient continuer. Même si le budget 2020 prévoit une hausse des dépenses sociales, ajoute l'institution financière, cela ne suffira pas.

Faute d'une hausse de l'aide, les risques d'une crise humanitaire majeure sont élevés, conclut le FMI. Le Programme alimentaire mondial des Nations unies estime que la moitié de ses 15 millions d'habitants sont en situation de grave insécurité alimentaire.

Depuis vingt ans, le Zimbabwe s'est englué dans une crise économique sans fin. Et malgré un changement de régime politique il y a deux ans, le président Emmerson Mnangagwa n'est pas parvenu à redresser le pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.