Sénégal: Hydraulique rural - Mansour Faye espére un accés universel d'ici à 2025

Porokhane — Le ministre du Développement communautaire, de l'Equité sociale et territoriale, Mansour Faye, a fait part jeudi à Porokhane (Kaolack, centre), de son espoir de voir le Sénégal atteindre l'accès universel à l'eau potable en milieu rural à l'horizon 2024-2025, grâce au Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC).

"La marche du PUDC va nous conduire à l'accès universel en milieu rural d'ici 2024-2025. Nous sommes actuellement à 90%", a dit le ministre à l'occasion de la mise en service d'un forage de 80 m3 par heure réalisé par ce programme.

Dans cette perspective, a signal" M. Faye, "le PUDC qui compte à son actif plus de 236 forages depuis 2015 va réaliser à partir de financements déjà mobilisés et disponibles 70 forages multivillages".

Concernant le forage mis en service à Porokhane va renforcer le réseau à l'occasion du Magal dédié à Mame Diarra Bousso, la mère de Ahmadou Bamba Mbacké, le fondateur du mouridisme, prévu le 5 mars prochain

Pour lui, "c'est la réponse du président Macky aux problèmes d'eau de cette cité religieuse".

"Naturellement une ville de cette envergure reste confrontée à des problèmes d'alimentation en eau mais progressivement nous allons régler ce problème", a ajouté le ministre du Développement communautaire, de l'Equité sociale et territoriale.

Il a formulé des prières à l'endroit du khalife général des mourides qui l'a reçu à Porokhane où il est depuis quelques semaines pour les besoins de la manifestation religieuse.

Mansour Faye a également prié pour le porte-parole de Porokhane Serigne Bass qui a procédé à a mise en service du forage.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.