Burkina Faso: Bobo-Dioulasso - Des étudiants présumés délinquants mis aux arrêts

27 Février 2020

Le cerveau de ces présumés délinquants est un étudiant en deuxième année de génie civil. Ils étaient spécialisés dans le braquage des stations-service et des boutiques Orange money

La Direction régionale de la police des Hauts-Bassins a démantelé trois réseaux de présumés délinquants qui opéraient dans la ville de Bobo-Dioulasso et ses environnants. L'annonce a été faite dans la matinée du jeudi 27 février 2020, au cours d'une conférence de presse.

Trois réseaux de délinquants ont été mis hors d'état de nuire par les services de police de Bobo-Dioulasso. Le premier réseau, composé de 05 personnes, était spécialisé dans le braquage des stations-service et des boutiques Orange money.

Aux dires des conférenciers, ce premier groupe de présumés délinquants, composé la plupart d'étudiants, a été mis au frais grâce à une sortie de la Brigade anti- criminalité (BAC) dans la nuit du 15 février dernier. Une sortie qui aurait permis d'arrêter le cerveau du groupe, un étudiant en deuxième année

de génie civil. Quant au deuxième réseau, il est composé d'un seul individu qui opérait en solo, et dont la spécialité était le braquage à main armée.

Il commettait ses forfaits, à en croire les conférenciers, dans la zone non lotie du secteur 24, et sur les axes de Karangasso-Vigué, Soumousso, Baré, pour n'en citer que ceux-ci.

Le dernier réseau, composé également d'un seul individu, employé de commerce, avait pour cible de prédilection, les salles de jeux «Ludic Lydia » qu'il cambriolait.

De nombreux objets ont été retirés des mains de ces indélicats. Ce sont entre autres un pistolet automatique et son permis de port, un vélomoteur de modèle « KTM », deux portables, et bien d'autres documents appartenant à des victimes.

Les animateurs de la conférence du jour, notamment le commissaire central Karim Dao entouré de ses collaborateurs, ont reconnu que si ce démantèlement a été possible, c'est grâce à la franche collaboration de la population.

Tout en saluant cette collaboration, ils ont alors invité la population à maintenir cette dynamique. Ils ont, par ailleurs, demandé les gérants de boutique et stations-service à plus de vigilance et à dénoncer tous comportements suspects.

Les parents ont également été invités à plus de suivi de leurs enfants. « De plus en plus, les étudiants et les élèves sont interpelés par nos services pour des actes de grand banditisme », ont-ils déploré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.