Cote d'Ivoire: Frappée par les décès de leurs enfants - Dominique Ouattara aux côtés des ministres Tchagba Laurent et Essis Emmanuel

Le jeudi 27 février 2020 à Abidjan-Cocody, la Première Dame Dominique Ouattara s'est rendue aux domiciles des ministres Tchagba Bogui Laurent et Essis Emmanuel Essis, respectivement ministre de l'hydraulique et ministre auprès du Premier ministre chargé de la promotion de l'investissement privé, frappés par le décès de leurs enfants, pour leur apporter son soutien ainsi que celui du Président de la République.

C'est par le domicile du ministre de l'hydraulique, qui a perdu deux enfants , que l'épouse du Président de la République a démarré sa tournée de condoléances.

Au nom de la Première Dame et de la délégation, le ministre de la culture et de la francophonie, Maurice Bandama, a exprimé sa tristesse devant ce qu'il a qualifié de deuil.

«La Première Dame Dominique Ouattara est venue ce jour, au nom du Président de la République et en son nom personnel, vous dire toute sa douleur et sa compassion devant ce grand deuil qui frappe toute la famille Tchagba et le peuple Tchaman ici représenté.

Perdre deux enfants, successivement, à quelques jours, voire même quelques heures d'intervalle, c'est une situation difficile.

En pareilles circonstances, la présence des parents et amis, des personnes qui vous aiment et que vous aimez, apporte un peu de consolation. Mais, en de pareilles circonstances, seul Dieu peut vous consoler.

Mais, il était important que le Chef de l'État qui passera lors de la levée de corps, vienne à travers son épouse qui conduit cette forte délégation, dire sa douleur et pleurer avec son frère et sa sœur. Le deuil qui frappe cette famille est inqualifiable.

C'est un choc immense. La Première Dame vient ainsi, au nom du Président de la République, prendre sa part du deuil», a dit, en substance, le ministre Bandama Maurice.

Il a assuré que le couple présidentiel suivra de très près toutes les étapes des obsèques de ces deux enfants décédés (Charlène Tchagba et Pascal Frédéric Tchagba).

Le second ayant succombé à une crise qu'il a piquée à l'annonce du décès accidentel de sa sœur cadette, Charlène, morte dans un accident de circulation sur l'autoroute du Nord, le dimanche 16 février 2020.

La délégation de la Première Dame était, entre autres, constituée de Clarisse Duncan (épouse du vice-président de la République), Patricia Ahoussou, épouse du président du Sénat, les ministres Kandia Camara, Mariatou Koné , Sidiki Konaté et autres Siandou Fofana.

Le Porte-parole de la famille Tchagba, a prié la Première Dame de transmettre au Président de la République l'expression de leur reconnaissance «pour ce geste humanitaire qui est très touchant. Venir nous voir en ce moment où l'émotion nous étreint, vous avez fait le geste qui soulage».

Le ministre Tchagba Laurent avait à ses côtés le ministre Danho Paulin et le Gouverneur Beugré Mambé. Des chefs Atchans étaient également présents pour participer à l'accueil de la Première Dame et sa délégation.

Le fils du ministre Essis Emmanuel Essis, répondant au nom de Essis Ézaï, a succombé à un accident vasculaire cérébral (Avc), le mardi 25 février 2020.

Là-bas également, le ministre de la culture Bandama Maurice, qui s'exprimait au nom de la Première Dame et de la délégation, a présenté ses condoléances à la famille du ministre. Un geste apprécié par la famille. Lorgne Charles, porte-parole, a dit : «Il n'y a pas plus fort que l'argent. Mais, pour nous, c'est la compassion qui compte.

Nous disons grand merci au Président de la République et à son épouse pour leur soutien en ce moment difficile.

Dès le décès d'Ézaï, le Président de la République a été le premier à faire l'annonce pour saluer sa mémoire. Il a même appelé pour nous dire sa compassion. Cela nous a beaucoup touché. Merci pour tout»,

Dans chacune des deux familles, la Première Dame a fait un don de 5 millions FCFA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.