Burkina Faso: Actions du ministère des Sports et des Loisirs - Le ministre Azoupiou dresse un bilan positif en 2019

27 Février 2020

Selon le ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou, les principales difficultés qui ont impacté la mise en œuvre des actions en 2019 sont le contexte sécuritaire et l'insuffisance des ressources financières.

Le ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou, était hier 27 février 2020 face à la presse à Ouagadougou, pour dresser le bilan de l'année 2019 et décliner les perspectives pour 2020.

Pour dresser le bilan de son département au titre de l'année 2019 et les perspectives pour 2020, le ministère des Sports et des Loisirs avec à sa tête son premier responsable, Daouda Azoupiou, était face aux journalistes le 27 février 2020 à Ouagadougou.

Dans un contexte marqué par la précarité de la situation sécuritaire et le resserrement de la contrainte budgétaire, dans un domaine qui exige des financements importants, le département des Sports et des Loisirs a dressé un bilan autour de neuf volets.

Parmi ceux-ci, on peut citer, entre autres, la réalisation d'infrastructures de sports et loisirs. Pour le ministre Daouda Azoupiou, l'action du département a permis d'engranger de nombreux acquis dont la construction du stade régional de Tenkodogo avec une pose de gazon synthétique, la construction de cinq plateaux omnisports à Ouagadougou, à l'Université Norbert- Zongo de Koudougou, au lycée Ouezzin- Coulibaly de Bobo-Dioulasso, à Tenkodogo et à Ouahigouya.

« Plusieurs études architecturales et de faisabilité ont été conduites en 2019 dans le cadre de la réalisation des infrastructures de sports et de loisirs.

Lesdites infrastructures ont concerné, entre autres, la normalisation du stade du 4-Août et du stade Aboubacar- Sangoulé- Lamizana de Bobo-Dioulasso, la construction d'un vélodrome à Tenkodogo, la réalisation des terrains pour les clubs RCB et ASFB », a relevé Daouda Azoupiou.

Dans le volet de mise en œuvre d'une politique cohérente et de la relève sportive, au titre du développement et de la valorisation des talents sportifs, le ministère des Sports et des Loisirs note la tenue des compétitions de l'OSEP et de l'USSU-BF au niveau du postprimaire, du secondaire et du supérieur.

En matière de création des conditions favorables à l'émergence d'industries sportives, l'action majeure en 2019 y relative concerne la promulgation, en décembre 2019, de la loi portant orientation des sports et des loisirs qui promeut des mesures incitatives au profit des associations sportives et des entreprises œuvrant dans le domaine.

Dans le volet organisation d'activités et la tenue d'instances relatives aux sports et loisirs, on peut citer la tenue d'une compétition sportive entre les missions diplomatiques accréditées au Burkina Faso appelée « coupe des Ambassades » et l'organisation d'une table ronde des bailleurs pour le financement de la mise en œuvre du projet « Sport-Education-Santé ».

Enfin, dans le volet de la participation du Burkina Faso aux compétitions internationales, de brillantes performances ont été enregistrées dans certaines disciplines, selon le ministre des Sports et des Loisirs.

Ce sont l'athlétisme, le football, le cyclisme et les sports de combat. En termes de perspectives pour 2020, le département des Sports et des Loisirs entend créer des industries de sports et de loisirs, développer des infrastructures de qualité et accessibles.

Il envisage également créer des mécanismes pour repérer des jeunes talents qui bénéficieront des facilités d'accès aux structures de formation et d'encadrement pour s'élever vers l'excellence.

La principale action à mener dans ce sens en 2020 porte sur la dynamisation de la mise en œuvre du projet sur la relève sportive par l'ouverture des écoles dans les treize régions.

Enfin, des projets majeurs, selon le département des Sports et des Loisirs, devront connaître un début de mise en œuvre en 2020.

On peut citer, le projet « J'aime mon pays, je soutien les Etalons », celui « Sport-Education-Santé » porté par l'UNESCO et dont le Burkina Faso assure le leadership avec la Côte d'Ivoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.