Congo-Brazzaville: Conférence - « Mwana ya lobi », un plaidoyer pour l'avenir de la jeunesse

L'association congolaise pour l'assistance sociale (Acas) organise la première édition de la conférence « Mwana ya lobi » ce 29 février à Brazzaville.

De sa traduction en français l'enfant de demain, « Mwana ya lobi » se veut une dynamique qui place la jeunesse face à son destin et à ses responsabilités. «La population congolaise est composée à plus de 70% de jeunes. Et cette jeunesse constitue une valeur ajoutée pour le développement du pays. C'est donc dans cet élan que nous estimons qu'il faut la préparer à construire son lendemain en lui dotant de quelques pistes de solution », a déclaré l'un des organisateurs de cette initiative.

Avec pour thématique « Orientation, formation et insertion professionnelle », les échanges de cette première édition plancheront notamment sur la politique nationale jeune et la politique nationale genre. Par ailleurs, les missions du Conseil consultatif de la jeunesse feront également l'objet d'un sous-thème.

A en croire les organisateurs, le but de la rencontre est aussi de doter aux participants, essentiellement jeunes, des outils qui boostent leur créativité et leur expertise en matière de productivité. A ce propos, il y aura des exposés portant sur les métiers du numérique, un secteur rentable et pourvoyeur d'emploi, le développement personnel et l'importance des langues étrangères.

Au terme de cette conférence, vingt participants, parmi le public présent, seront sélectionnés pour bénéficier gratuitement de diverses formations. Néanmoins, les organisateurs invitent les participants à s'inscrire au préalable sur la page Facebook de l'association. Notons que l'Acas, organisation à but non lucratif, est une association à caractère social et communautaire. Promouvoir l'éducation des jeunes et le volontariat communautaire, tels sont les leitmotive de cette plate-forme.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.