Afrique: Stades ne répondant pas aux exigences professionnelles - Le Zimbabwe sanctionné par la CAF

Le Président de la Fédération Congolaise de Football Association et Vice-premier président de la CAF, Constant Omari Selemani, avait annoncé il y a peu, à l'issue d'un café de presse organisé à Kinshasa, devant un parterre de journalistes, des mesures drastiques prises par la Confédération Africaine de Football en ce qui concerne la fermeture prochaine des stades qui ne respectent pas les exigences professionnelles. Sur cette liste, y figure également le stade de Martyrs de la Pentecôte. Le mythique stade du Zimbabwe est le premier à être sanctionné par la CAF.

Passant de la parole à l'acte, la Confédération africaine de football (CAF) a interdit jusqu'à nouvel ordre au Zimbabwe d'accueillir des matches internationaux. La raison avancée est que les stades zimbabwéens ne respectent pas les exigences professionnelles voulues pour abriter les rencontres internationales. Cette nouvelle a été confirmée par la Fédération zimbabwéenne (Zifa) elle-même. A en croire le porte-parole de la Zimbabwe Football Association "Zifa", Qolisani Gwesela, cette décision a été prise après une inspection des stades menée par la CAF au mois de novembre.

Zimbabwe-Algérie sur terrain neutre ?

Tenant du titre et vainqueur lors des deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2021, l'Algérie va poursuivre les qualifications par une double confrontation face au Zimbabwe le mois prochain. Si les Fennecs évolueront à domicile à l'aller, par contre le match retour, prévu quelques jours plus tard, ne devrait pas avoir lieu en terre Zimbabwéenne ! Faut-il le signaler que l'équipe nationale Zimbabwéenne va livrer ses matchs dans un stade neutre répondant bien sûr au standard exigé par la CAF. Le choix d'un terrain neutre sera porté par la fédération zimbabwéenne.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.