Congo-Kinshasa: Projet de loi sur la nationalité RD Congolaise - Belhar Mbuyi répond à l'appel de Félix Tshisekedi

« Il est temps de mettre fin à cette ambiguïté, qui ne profite à personne. J'en appelle à des réflexions approfondies », avait déclaré le Chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi à la problématique de la double nationalité, lors de son discours sur l'état de la Nation du 13 décembre 2019 devant les deux Chambres du Parlement réunies en Congrès. Au travers de son projet de loi portant nationalité congolaise bourré de plusieurs innovations, Belhar Mbuyi a répondu à l'appel du Président de la République, en proposant un projet qui s'adapte à la modernité.

A vrai dire, Belhar Mbuyi a initié ce « Projet de loi », qu'il a d'ailleurs remis au Chef de l'Etat, dans la seule vision d'obtenir préalablement la modification de la fameuse loi n°04/024 du 12 novembre 2004 portant nationalité congolaise. A en croire l'auteur de cette œuvre, ce dernier reste convaincu que pour la plupart des congolais, la modification des dispositions sur la double nationalité est un vif souhait, car beaucoup sont contraints de vivre en duplicité craignant de s'attirer la colère de la loi en vigueur. Ensuite, il tient à ouvrir la République Démocratique du Congo à la modernité au sujet de sa loi relative à la nationalité.

Les innovations apportées...

Ce journaliste et historien du présent, initiateur de la démarche sur la question délicate qui est celle de la nationalité congolaise a, dans son projet de loi, apporté quelques nouveautés, à savoir : L'introduction de la procédure judiciaire aussi bien dans l'obtention du certificat de nationalité que de la naturalisation ; l'introduction de la double nationalité ; la possibilité de réintégration des anciens RD-Congolais et leurs descendants dans la nationalité RD-congolaise.

Notons qu'il existe sept (7) principales innovations qui retiennent la particulière attention d'aucuns et éveillent en eux une lecture digne d'intérêt.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.