Congo-Kinshasa: Tête-à-tête à la cité de l'U.A - Nyoka Longo demande deux choses à Félix Tshisekedi

Dans sa dernière édition de l'année 2019, le quotidien La Prospérité avait évoqué les différentes raisons avancées par Jossart Nyoka Longo concernant le report de la célébration du 50ème anniversaire de la création du groupe Zaiko LANGA LANGA dans l'arène musicale africaine. Effectivement, le président-gestionnaire de cet orchestre avait souligné le problème du manque des moyens financiers qui ont bloqué l'organisation de la fête à la dimension de cette formation musicale.

Le mercredi 26 février 2020, le Chef de l'Etat, Félix Antoine TSHISEKEDI, a accordé une audience officielle à Nyoka Longo, en son cabinet de travail, à la cité de l'Union Africaine, à Kinshasa.

Des échanges étaient fructueux entre le Premier Citoyen de la République et son hôte qui ont développé leur discussion autour de la culture, un secteur quasiment abandonné en RDC.

Tant attendue, cette visite a été une aubaine pour l'artiste musicien qui a sollicité du Président de la République, premièrement un parrainage dans le cadre de l'organisation de l'évènement marquant le cinquantenaire de Zaiko LANGA LANGA.

Par ailleurs, le Vieux Bombas a saisi l'opportunité pour souffler à l'oreille du Chef de l'Etat la situation générale au sein de la Société congolaise des droits d'auteurs et Droits Voisins (SOCODA) qui vient de traverser une crise sauvage caractérisée par la megestion et autres détournements.

L'occasion faisant le larron, renseignent nos fins limiers, Nyoka Longo en a profité pour dénoncer le comportement et autres bavures de son prédécesseur, Verckys KIAMUANAGANA. Pour lui, l'ancien PCA de la SOCODA aurait falsifié le statut de cette Coopérative des artistes congolais pour ses intérêts personnels.

Face à cette situation qui a perturbé le bon fonctionnement de la SOCODA, l'actuel PCA. a.i a demandé au Chef de l'Etat d'instruire ses services à s'impliquer afin que la structure évolue et parvienne à accomplir correctement sa mission de percevoir et repartir les droits d'auteur en RDC. Et cela au profit des ayants-droits qui ne sont autres que les artistes et leurs héritiers.

En sa qualité de premier mécène de la culture congolaise, renseigne-t-on, Félix TSHISEKEDI a pris à bras ouvert toutes les demandes formulées par Nyoka Longo.

Il a rassuré de réagir par des voix officielles afin que l'anniversaire de Zaiko soit célébré avec faste. Et que les musiciens fidèles de cet ensemble musical qui continue à défendre la culture, soient également honorés de tous.

Groupe mythique, rappelle-t-on, "Zaiko LANGA LANGA a été créé le 24 décembre 1969 par un collège de fondateurs dont Feu MOANDA Di Veta, Feu Henri MONGOMBE, Dela MARCELIN et Feu André BITA.

L'orchestre le plus illustre de la République démocratique du Congo, Zaïko Langa Langa est devenu pratiquement un patrimoine national. Cette formation musicale a forgé son propre style, reconnaissable entre tous. Le « style Zaïko », mélange de rumba hyper rythmée et de funk, a enflammé les dancings de Kinshasa, offrant à la jeunesse congolaise une musique jouissive et émancipatoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.