Guinée: Scrutins - La Cédéao renonce à déployer une mission d'observation

C'était une information RFI publiée ce jeudi 27 février : la Cédéao a annulé une mission en Guinée. En effet, une délégation de quatre chefs d'État de l'organisation n'a pas pu se rendre comme elle le souhaitait auprès du président guinéen. Une information confirmée par un communiqué de l'organisation.

Le communiqué de la Cédéao, signé de Niamey, est daté du 27 février 2020, donc ce jeudi. Il revient sur une information diffusée par RFI et l'annulation d'une mission de haut niveau envoyée en Guinée.

Cette mission « de bonne volonté », indique le communiqué, conduite par Mahamadou Issoufou, président en exercice de la Cédéao, accompagné de ses homologues du Nigéria, du Burkina Faso et du Ghana visait notamment à rencontrer ce vendredi Alpha Condé. Mais le président guinéen a mis en avant, explique l'organisation, certains engagements et contraintes liés au calendrier électoral.

On apprend aussi dans ce communiqué que la Cédéao a renoncé à déployer une mission d'observation des élections. Les raisons avancées font état de « l'existence de certains facteurs qui laissent supposer que la situation sur place n'est pas exempte de tout risque », selon les termes du communiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.