Congo-Kinshasa: Vers un accord de paix en Ituri entre le FRPI et le gouvernement

Dans l'est de la RDC, la signature d'un accord de paix entre le gouvernement congolais et la Force de résistance patriotique de l'Ituri (FRPI) est attendue. Gilbert Kankonde Malamba, vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur, est arrivé à Bunia ce jeudi 27 février pour cet événement qualifié, par les autorités nationales, d'historique et de lueur d'espoir pour la paix dans la zone.

Après plusieurs tentatives avortées pour diverses raisons, le gouvernement et la milice FRPI espèrent finalement signer cet accord ce vendredi 28 février et parvenir à un cessez-le-feu avec effet immédiat. Active depuis 2002 principalement dans le territoire d'Irumu, la FRPI, en signant cet accord, cessera d'exister comme groupe armé. Elle devrait ainsi lancer le processus de sa transformation en parti politique.

Forte d'environ 1 000 hommes, dont des dépendants, la FRPI exprime également sa volonté d'entrer dans le processus de désarmement, démobilisation, réinsertion et réintégration qui sera mis en œuvre par le gouvernement avec l'appui des partenaires, dont l'ONU.

Intégration dans l'armée et amnistie

Pour le gouvernement, l'intégration de ces futurs ex-combattants dans les forces de défense se fera au cas par cas. Certains parmi les officiers FRPI arrêtés devraient également bénéficier de la loi d'amnistie qui fera l'objet des modifications éventuelles. De son côté, la Monusco, pour permettre de tourner la page sur plus de vingt ans de conflit dans cette zone, promet également son implication à tous les niveaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.