Cote d'Ivoire: Alpha Blondy - "Ran a brûlé la Bible et le Coran, a tenté de m'empoisonner, Soukheina m'a giflé"

Alpha Blondy a finalement décidé de briser le silence, après la sortie de sa fille Soukhéina et sa mère, son ex-épouse Ran Young Hong. Leur sortie faisait suite au mariage de l'artiste, les 20 et 22 février 2020, avec la Aelyssa Darragi.

Lors d'un entretien avec L'Intelligent d'Abidjan dans la nuit du jeudi 27 février 2020, il a affirmé avoir divorcé d'avec Ran (son ex-épouse, Ran Young Hong : Ndlr) pour plusieurs raisons, mais surtout parce qu'elle a brulé la Bible et le Coran. Il a également accusé Soukeina et sa mère d'avoir tenté de m'empoisonner.

« J'ai été opéré à l'hôpital américain de Paris. On m'a enlevé une boule dans le ventre. J'ai failli mourir, mais ça je n'en ai parlé à personne.

Je dis que je ne veux plus les voir, Soukhéina et sa mère parce que quand je les vois, ça me rend triste. Et cette décision a été prise longtemps, bien avant que Aelyssa soit dans l'entourage », a révélé Alpha Blondy.

Dans ses confidences exclusives , le nouveau marié qui n'a pas encore pu se couler douce, avec son amour ( et dont on a vu des images et vidéos de mariage le montrant heureux et rayonnant) , a ajouté : « Claude (votre serviteur, Ndlr), peux-tu accepter qu'il y ait jusqu'à 21 chats chez toi à la maison ? Non !

Elle (Soukhéina, sa fille ; Ndlr) parle de la bouteille où elle a retrouvé de l'argent, mais pour les chats, elle n'en parle pas. Les chats étaient partout, jusqu'à dans ma chambre où ils faisaient pipi et caca, jusqu'à dans mon lit. Tu peux accepter cela ?

Je leur ai dit : mettez-les dehors, dans la cour, auprès de la piscine où il y a suffisamment de place. Mais elles (sa fille et sa mère : Ndlr) ne voulaient pas. J'ai même fait appel à un vétérinaire, lui en donner s'il en voulait ».

En verve, Jagger n'a pas épargné sa fille Soukheina, qui avait porté la charge contre lui , au nom de sa mère : « Je crois avoir payé les cours de Soukheina en Europe pour des études d'ingénieure, mais elle ne m'a jamais montré son diplôme. Je l'ai prise à la radio où j'ai décidé de lui verser un salaire de 1,5 million Fcfa par mois (un million cinq cent mille francs Cfa).

Elle est venue deux ou trois fois, et elle n'est plus revenue. Elle m'a présenté à son soi-disant copain, annonçant qu'elle veut se marier.

Soukheina m'a donné un coup de poing sur la gueule. Est-ce qu'on peut lever la main sur son père ? Soukheina et sa mère voulaient me tuer pour prendre l'héritage mais de quel héritage même ».

Il a ensuite affirmé avoir le droit de faire les choses comme il entend : « J'ai bataillé dur pour gagner ma vie à la sueur de mon front. Je ne peux plus les voir parce que quand je les vois, ça me rend triste. Je suis allé à la Mecque, j'ai pardonné mais je ne veux plus les voir ».

Pour terminer, l'époux de Aelyssa a dit : « Voilà le numéro de mon avocat ; (il donne aussitôt le nom et les contacts de l'avocat : Ndlr), il faut l'appeler. Elle te présentera la copie de l'acte de divorce, parce que j'ai gardé l'original.

Nous avons divorcé en 2019. Je vais l'appeler (l'avocat : Ndlr) pour lui dire que tu vas l'appeler. Après l'avocat, je vais te montrer la Bible et le Coran qu'elle a brulés et tu vas faire des photos ».

Dans la foulée, nous avons eu écho d'un post sur la page officielle Facebook de l'artiste avec publication de la grosse du divorce.

Nous avons aussitôt récupéré la présente grosse là bas, en attendant d'avoir d'autres précisions avec l'avocat, les photos de la Bible et du Coran brûlés, ainsi que de nouvelles réactions éventuelles de l'ex épouse et de la fille de la star Alpha Blondy.

Sur les réseaux sociaux, qui ont fait de l'affaire leur choux gras, la star mondiale du reggae semble avoir autant de partisans que d'adversaires. Pour l'heure aucun autre enfant d'Alpha Blondy n'est venu au secours de Soukheina.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.