Madagascar: Le KAIZEN, une autre solution pour l'entreprise

Le mot kaisen (改善?) est la fusion de deux mots japonais qui signifient respectivement « changement » et « meilleur », mais la traduction courante en français est « amélioration continue » et par extension « analyser pour rendre meilleur ».

Le KAIZEN ? Au début est une démarche utilisée dans la gestion de la qualité de l'entreprise puis, par la suite fut étendue dans les autres domaines. Et Toyota a été le premier à l'appliquer c'est grâce à son application que cette firme est devenue le premier constructeur d'automobiles dans le monde. La philosophie du KAIZEN se traduit comme une conception d'une progression graduelle et en douceur du changement dans l'entreprise et s'oppose au concept brutal du type « On jette tout et on recommence... » Il peut se résumer par les 3P (Petits ateliers et Petits Projets). Son avantage ? Il ne nécessite pas de gros investissements et encore pas de gros moyens ; il demande seulement l'implication de tout le personnel des directeurs aux simples opérateurs, des simples astuces et du bon sens est quelques balises comme ne pas juger, ne pas blâmer mais accorder le droit à l'erreur.

Cet état d'esprit a comme objectifs : La simplification des flux de biens et des informations ; L'amélioration des délais d'attentes et de livraisons ; L'amélioration des performances et des conditions de travail et enfin des relations internes.

En résumé, c'est toute la culture d'entreprise qui est à reformer y compris l'attitude du travailleur.

Des formations et des ateliers sur le Kaisen ont été déjà entrepris à Madagascar où l'on décelé qu'il s'adapte bien à la culture malgache. Cette fois-ci , le 05et 06 Mars au CCIFM ( Chambre de Commerce et de l'Industrie France Madagascar) à Androhibe , il sera question du « KAISEN et les

5 S : La voie de l'amélioration continue ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.