Angola: L'Exécutif approuve le système juridique des garanties mobilières

Luanda — Le Conseil des ministres a approuvé, jeudi, la loi sur le régime juridique de garanties mobilières et le régime de garanties, un instrument qui établit les règles applicables à l'utilisation des biens mobiliers

L'Exécutif réuni en conseil des ministres

Le texte, qui est désormais soumis au Parlement pour examen et approbation, crée le régime juridique des biens mobiliers, garantissant le respect des obligations, tout en les adaptant aux exigences et normes internationales.

Un communiqué de presse publié à l'issue de la session du Conseil des ministres, dirigée par le Président de la République, João Lourenço, indique que, avec l'approbation du texte, l'Exécutif angolais entend améliorer l'environnement des affaires dans le pays en promouvant et en encourageant crédit.Cette mesure devrait accroître la compétitivité du secteur des services financiers grâce aux prêts accordés par des institutions financières non bancaires.

Lors de la réunion, la stratégie nationale pour les droits de l'homme a également été approuvée, un document d'orientation qui vise à encadrer les actions de l'Exécutif, ayant comme référence le plan de gouvernance 2017-2022 et le plan de développement national 2018-2022.Selon le communiqué de presse, cette stratégie vise également à atteindre la "majorité nationale des droits de l'homme", élevant les droits de l'homme au rang de "question de sécurité nationale".

Prix ??national des droits de l'homme Toujours dans le secteur de la justice, le Conseil des ministres a créé le Prix national des droits de l'homme, qui vise à distinguer chaque année des personnalités et des institutions qui ont apporté une contribution pertinente à la protection, la promotion et l'approfondissement des droits de l'homme et de la citoyenneté en Angola. Au cours de la même session, le règlement du Prix national des droits de l'homme a été approuvé.

Dans le secteur de la culture, l'Exécutif angolais ont approuvé le règlement sur les procédures relatives à la protection, l'exportation, l'importation et le transfert des biens culturels. Le texte vise à empêcher les biens culturels de quitter illégalement le pays et, si cela se produit, à garantir leur retour, ainsi qu'à promouvoir et protéger les œuvres artistiques nationales.Programme national de qualité de l'environnement Dans le domaine de l'environnement, le Conseil des ministres a approuvé le programme national de qualité de l'environnement, qui vise à améliorer la qualité de vie des populations des zones urbaines, périurbaines et rurales, en garantissant la qualité de l'air, de l'eau et du sol.

Dans le même domaine, le programme national de normalisation environnementale a été approuvé, un document qui sensibilisera et mobilisera les secteurs économiques, potentiellement utilisateurs des ressources naturelles, et les pouvoirs publics pour une gestion participative. L'objectif de ce programme est d'assurer l'utilisation multiple et la préservation de l'environnement dans le pays, ainsi que l'élaboration de normes techniques environnementales, pour la prévention et la protection de l'environnement du secteur économique stratégique.

Politique étrangère et traités internationaux Dans le cadre de la politique étrangère, le Conseil des ministres a également examiné, pour l'envoi à l'Assemblée nationale, les projets de résolutions approuvant, pour ratification ou adhésion, plusieurs traités internationaux.Parmi ces documents figurent l'Accord multilatéral sur la coordination des services de sauvetage maritime, la Charte statistique africaine et l'Accord entre l'Angola et Cuba, sur le transfèrement des personnes condamnées à des peines de prison.

La liste suit l'accord de coopération entre l'Angola et le Brésil, en matière de sécurité et d'ordre intérieur, le protocole d'accord entre l'Angola et les États-Unis d'Amérique, en matière de sécurité et d'ordre public. La Convention «IMSO» sur l'Organisation internationale des télécommunications maritimes par satellite-INMARSAT et la Convention sur l'Organisation hydrographique internationale ont également été analysées. Dans le cadre de la coopération bilatérale, le Conseil des ministres a approuvé l'accord entre l'Angola et l'Uruguay, dans le domaine de l'enseignement supérieur, des sciences, de la technologie et de l'innovation et a pris note du protocole d'accord entre l'Institut des ports maritimes d'Angola (IMPA) et la société de gestion portuaire du Qatar (MwaniQatar).

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.