Congo-Kinshasa: Sauts-de-moutons - Le DG de l'Office des Routes dans les filets de la Justice

28 Février 2020

Le Directeur général de l'Office des Routes, Herman Mutima Sakrini, se trouve aux arrêts depuis hier jeudi 27 février 2020. Des sources crédibles indiquent qu'interpellé par le Parquet général près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe, dans le dossier du détournement présumé des fonds destinés à la construction des sauts-de-moutons dans la ville de Kinshasa, il y a été retenu, certainement à la suite de la découverte d'indices sérieux de culpabilité.

Il est fort probable qu'il puisse rejoindre à la Prison Centrale de Makala, en cette fin de week-end, deux gros poissons déjà pris dans les filets de la justice, à savoir le Directeur général de Safricas, David Blatner, et le Directeur général de Samibo Congo, Jammal Samih, mis aux arrêts le mercredi 19 février pour le premier et le lundi 24 février pour le second.

L'opinion retient qu'avant son arrestation, le Directeur général de l'Office des Routes était abondamment cité, dans les réseaux sociaux, comme futur pensionnaire de la Prison Centrale de Makala, de même que le Directeur général de l'OVD (Office des Voiries et Drainages), plusieurs fois auditionné mais jusque-là en liberté.

A en croire des sources judiciaires, la liste d'entrepreneurs et mandataires publics impliqués dans les détournements des financements destinés aux travaux de réhabilitation et modernisation des infrastructures de base à travers le pays, notamment les sauts-de-moutons, les logements sociaux, les écoles, les hôpitaux, va continuer à s'allonger au fur et à mesure de l'évolution des enquêtes lancées au niveau des parquets généraux de Kinshasa/Gombe et de Kinshasa/Matete.

Il convient de retenir que les suspects ont plusieurs millions de dollars américains à justifier.

L'arrestation du DG de l'Office des Routes est perçue comme la confirmation de la fin du règne de l'impunité, telle qu'annoncée par le Vice-Premier ministre et ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Tunda ya Kasende. Il est à espérer que la justice ira jusqu'au bout de la démarche consistant à tirer au clair le dossier des détournements des fonds publics consacrés à l'exécution du programme de 100 jours du Chef de l'Etat et que les coupables vont effectivement payer, en termes de remboursement de l'argent détourné et des peines d'emprisonnement. Kimp

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.