Cameroun: 03 policiers meurent dans le cortège du PM Dion Ngute

28 Février 2020

Trois policiers camerounais, tous gardiens de la paix, ont trouvé la mort hier jeudi, 27 février 2020, dans l'escorte du Premier ministre ( PM) camerounais, Joseph Dion Ngute.

Les trois policiers nouvellement sortis du centre d'instruction de la police à Mutengene ( région du Sud- Ouest Cameroun), étaient en tête de l'escorte du chef du gouvernement camerounais, dans la voiture du Groupement mobile d'intervention ( Gmi), un corps de la police nationale. Camer.be s'est fait dire que c'est l'éclatement d'une roue du véhicule qui est à l'origine de l'accident ayant causé la mort des trois jeunes policiers. Des blessés graves ont aussi été enregistrés, et ont été évacués vers un hôpital du coin. Le cortège roulait à vive allure, a-t-on confié à votre reporter. Presqu'à tombeau ouvert.

La tragédie a eu lieu sur la route Yagoua - Kaele, dans la région de l'Extrême-Nord Cameroun frontalière du Tchad. Le Premier rentrait de la cérémonie de pose de la première pierre du chantier de construction du pont sur le fleuve Logone. Un pont qui devra relier le Cameroun au Tchad, et ainsi intensifier les échanges commerciaux entre ces deux pays d'Afrique centrale qui ont toujours vécu en toute convivialité.

Dommage que la cérémonie de pose de la première pierre du chantier de construction du pont sur le fleuve Logone par le PM camerounais Joseph Dion Ngute, se termine par la mort de trois jeunes policiers, et de nombreux blessés. Un insupportable sujet d'affliction pour les familles concernées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.