Madagascar: Diana - La lutte contre la corruption en bonne voie

Lors d'une rencontre avec la presse locale au restaurant Le Melville, le directeur territorial du Bianco Antsiranana, Gaby Nestor Razakamanantsoa, a présenté un bilan positif de ses activités de l'année 2019 en matière de lutte contre la corruption.

Conformément à son Plan de Travail Annuel, il a souligné que le Bianco, en collaboration avec ses partenaires publics, privés et issus de la société civile, a mis en œuvre la stratégie nationale de la lutte contre la corruption, au niveau provincial. Cette stratégie est axée sur les trois volets opérationnels que sont l'éducation du public, la prévention de la corruption, et l'application de la loi anti-corruption.

Pour l'éducation et la prévention, quatre ateliers de vulgarisation du Guide des usagers de la route ont été organisés afin d'informer les acteurs sur les nouvelles dispositions législatives et règlementaires en vigueur. De plus, vingt Réseaux d'Honnêteté et d'Intégrité sont opérationnels dans sept districts, au sein desquels six cent soixante-onze jeunes sont régulièrement éduqués et sensibilisés à adopter les valeurs de base de la lutte anti-corruption.

Pour le volet répression, le Bianco d'Antsiranana a reçu huit cent quatre-vingt dix-sept doléances, soit une augmentation de 69% par rapport à celles de 2018 (532). Si sept cent cinquante-et-un (84%) de ces doléances sont individualisées, les cent quarante-six restantes (16%) sont des anonymes. Six cent trois dossiers ont été traités dont soixante-trois procès-verbaux établis, tandis que cent cinquante-trois. Les enquêtes ont abouti pour soixante- trois dossiers qui sont transmis aux juridictions compétentes, soit une augmentation de 11% par rapport au nombre de 2018. Sur les cent quatre-vingt-seize personnes poursuivies, soixante trois ont fait l'objet d'arrestations.

Cinquante-six ont bénéficié d'une liberté provisoire tandis que sept en détention préventive.

« Ces statistiques signifient que des gens osent dénoncer des cas de corruption, même s'ils n'arrivent pas à distinguer les faits corruptibles ou non », a constaté le directeur territorial.

En ce qui concerne la déclaration de patrimoine, la branche territoriale du Bianco Antsiranana a reçu sept cent quarante-deux déclarations pour huit cent cinquante assujettis, soit un recouvrement de 87%.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Corruption

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.