Angola: Le commandant général de la PN réitère son engagement à former le personnel

Menongue (Angola) — Le commandant général de la Police nationale (PN), le commissaire Paulo de Almeida, a réitéré jeudi son engagement à former le personnel afin qu'il corresponde aux changements en cours dans le pays.

L'officier a souligné ce défi quelques instants après avoir été reçu par le gouverneur de Cuando Cubango, Júlio Bessa, dans l'accomplissement de la journée allusive au 44e anniversaire de la Police Nationale, qui se commémore ce vendredi, dont l'acte principal a lieu à Menongue, capitale de la province.

Cette formation, selon le commandant en chef, va de la base au top pour que la corporation dispose de bons policiers en vue de rendre de meilleurs services aux populations.

Selon lui, l'Angola dispose d'une police républicaine, chargée d'assurer l'ordre et la tranquillité publique.

"Nous avons une police organisée et structurée capable de remplir la mission pour laquelle elle a été créée", a-t-il déclaré, reconnaissant que le pays se trouve dans un contexte difficile en raison de la crise économique et financière qui affecte le développement de la corporation. Rajeunissement de la corporation Pour le commissaire en chef, ce processus se déroule normalement, pas avec la dynamique nécessaire, car l'adhésion à la police ne se fait pas uniquement avec des personnes plus jeunes.

Il a indiqué qu'une grande partie du personnel que la police reçoit aujourd'hui vient l'expérience de la vie militaire obligatoire, ce qui empêche le rajeunissement souhaité, mais il est nécessaire de le faire avec des éléments expérimentés et capables.

Lutte contre la corruption Le commandant général a assumé que la corporation continuait de lutter contre la corruption et d'autres mauvaises pratiques, car des mesures disciplinaires et pénales sont constamment prises contre les comportements négatifs.

En ce qui concerne la plateforme de surveillance coordonnée par le ministère de l'Intérieur, après Luanda et Benguela, et même avec des niveaux de développement avancés à Huambo et Huíla, elle doit être mise en œuvre au niveau des 18 provinces.

Récupération des valeurs dans la société Paulo de Almeida a défendu que les policiers doivent garantir un travail permanent afin que la population se sente en sécurité et calme devant la corporation..

"Nous méritons la confiance de la population et la corporation remplit son rôle, nous devons récupérer ces valeurs auprès de la population", a-t-il réitéré.

La journée du commandant en chef de la police a commencé au siège municipal de Cuito Cuanavale, avec les homologues du Portugal et de la Namibie, où ils ont visité le roi Bingo Bingo et le Mémorial de la bataille de Cuito Cuanavale, une épopée militaire qui s'est déroulée entre 1987/1988.

Selon le programme, l'acte principal sera présidé par le ministre de l'Intérieur, Eugénio Laborinho, avec des interventions prévues du gouverneur de Cuando Cubango, Júlio Bessa, et du commandant général de la police nationale, Paulo de Almeida.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.