Cameroun: Le réseau électrique à ce jour

Des travaux spéciaux ont été réalisés, à la demande du ministère des Sports dans les villes qui accueilleront la compétition.

A deux mois du début du CHAN Total Cameroun 2020, tous les sites d'accueil de Douala, Yaoundé et Limbé sont alimentés en énergie électrique. Le ministère des Sports et de l'Education physique (MINSEP), maître d'œuvre des chantiers CHAN 2020 et CAN 2021, avait commandé à Eneo la construction et la sécurisation d'ouvrages d'alimentation en électricité dans les stades dédiés de Yaoundé, Douala, Bafoussam et Garoua, soit au total 22 stades et annexes. L'ensemble du projet consistait à la réalisation de plus de 47 km de réseau souterrain, 36 km de réseau aérien sur poteaux métalliques et béton, sept postes de livraison, 15 postes de distribution, un poste de répartition pour une puissance installée de 28 MW. « Ce fut un challenge assez lourd au vu des délais de cinq mois fixés.

Il a fallu mettre en place une structure de pilotage efficace dotée d'ingénieurs-projets expérimentés et dévoués, répartis dans l'ensemble de ces régions afin d'y assurer un suivi optimal des réalisations sur site », souligne Jean Bernard Sadeu directeur adjoint de la construction des réseaux chez Eneo. Et pour Nicolas Keedi, directeur adjoint des études à Eneo, « l'option de dédier des ouvrages à l'alimentation des sites participe de la volonté de mettre en place des réseaux qui seront très peu exposés aux pannes et garantiront un transit optimal de charges. Leurs structures faciliteront ainsi les interventions en cas d'incidents. Concrètement, à Mfandena, le stade et ses annexes sont alimentés. Reste à finaliser l'alimentation secondaire sur le stade annexe n°3 dont les travaux seront achevés à la fin du mois en cours.

A Douala, pour le stade de Japoma, la quasi-totalité des ouvrages d'alimentation attendus est livrée, en l'occurrence une ligne électrique mixte dont 4.4km en souterrain et 4.8km en aérien pour fournir les 8MW. Quant au stade Mbappe Leppe, il est totalement alimenté et son poste de distribution achevé. Idem pour le stade d'entraînement de Bonamoussadi, le stade Omnisports de Bepanda et ses annexes. On peut en dire autant pour tous les stades de Garoua. A Bafoussam, deux postes avec une liaison secours permettent l'alimentation du stade Omnisports de Kouekong et ses annexes. Le stade municipal de Bandjoun est lui aussi totalement alimenté et son poste de distribution achevé tout comme les stades municipaux de Mbouda, Bamendzi - Bafoussam et Tocket.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.