Cameroun: Pont sur le Logone - La première pierre posée

Le Premier ministre, chef du gouvernement a représenté le chef de l'Etat à cette cérémonie qui s'est déroulée hier à Bongor au Tchad, sous la présidence du chef de l'Etat tchadien.

La date du 27 février 2020 sera à jamais gravée dans l'histoire des relations bilatérales entre le Cameroun et le Tchad. C'est en effet hier qu'a eu lieu la cérémonie de pose de la première pierre en vue de la construction du pont qui va permettre de relier la ville de Yagoua au Cameroun, et celle de Bongor au Tchad. Un événement qui était présidé par le président de la République du Tchad, Idriss Deby Itno, qui avait à ses côtés Joseph Dion Ngute, Premier ministre, chef du gouvernement, représentant personnel du président de la République, Paul Biya. Ce sont d'ailleurs ces deux hautes personnalités qui ont procédé au rituel de pose de la première pierre de cette grosse infrastructure qui va coûter 74 milliards de F.

C'est un financement conjoint de deux bailleurs, à savoir, la Banque africaine de développement (BAD) et l'Union européenne. C'était en présence de nombreuses personnalités tant tchadiennes que camerounaises dont des membres du gouvernement, à l'instar d'Alamine Ousmane Mey, Emmanuel Nganou Djoumessi, Mounouna Foutsou et Boniface Bayaola, respectivement ministres de l'Economie, des Travaux publics, de la Jeunesse secrétaire d'Etat auprès du ministre des Enseignements secondaires du Cameroun. En bonne place également, le gouverneur de l'Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari. Pour Ahmat Taha Mahamat, gouverneur de la province du Mayo-Kebbi Est, au Tchad, qui accueillait ainsi ces hautes personnalités dans son ressort de commandement, ce pont de 620 mètres linéaires, qui permettra de relier ainsi le Tchad et le Cameroun, « constitue ce qu'il y a de bon » entre les deux Etats frères.

Le coordonnateur de l'Unité mixte de gestion du projet de construction de cet ouvrage, le Camerounais Dieudonné Zonou parlera d'un projet intégrateur qui vise à « renforcer la résilience pour les deux pays ». Les représentants de la Banque africaine de développement et de l'Union européenne ont saisi cette opportunité pour saluer les efforts constants que mènent les présidents camerounais et tchadiens dans la voie d'une amélioration constante des conditions de vie de leurs populations.

Des propos qui ont visiblement réjoui le président tchadien et le représentant du chef de l'Etat camerounais qui, bien que n'ayant pas prononcé de discours, ont suivi avec une attention soutenue les allocutions des uns et des autres. Et à bien y regarder, non seulement cet ouvrage de franchissement appelé à être livré en janvier 2023 va marquer une avancée significative dans le processus d'intégration en Afrique centrale, mais aussi il sera un précieux levier de développement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.