Afrique: Les habitants consommaient du poisson il y a 10.000 ans

Les anciens habitants du Sahara consommaient des tilapias, silures et autres poissons, alors que la région était encore recouverte de lacs et de marais.

Au fur et à mesure de l'assèchement de la région, ils ont dû changer de régime alimentaire pour se tourner vers la chasse et l'élevage. Durant la période de l'Holocène, entre 12.000 et 6.000 ans avant J.C, le Sahara était pourtant une vaste savane, avec une végétation luxuriante, des lacs et des marais peuplés d'hippopotames, de crocodiles et de poissons si abondants qu'ils constituent la très grande majorité du régime alimentaire des habitants, révèle une étude récente parue dans Plos One.

Les chercheurs ont analysé 17.500 fossiles datant de 10.200 à 4.650 ans prélevés près du site de Takarkori, et ont constaté que 80 % des restes d'animaux appartenaient à des poissons d'eau douce (tilapias et silures). Les autres fossiles appartiennent à 19 % à des mammifères (bovins, moutons, gazelles, gros rongeurs...), le 1 % restant étant constitué d'oiseaux, reptiles, amphibiens et mollusques. Si le poisson était logiquement courant au menu des populations au bord des côtes, " la quantité de poissons que nous avons trouvée est sans précédent dans le Sahara central", soutient Savino di Lernia, de l'université Sapienza de Rome et coauteur de l'étude.

Plusieurs lacs autour du site ont alors subi des baisses de niveau importantes, jusqu'à disparaître complètement autour de 5.500 ans. Cette découverte apporte un indice supplémentaire sur le mode de vie des habitants d'Afrique à l'Holocène. On a découvert les premiers signes en Afrique de la culture de céréales et du stockage de graines, des preuves de fabrication de yaourt et de bouillies sur des poteries, ainsi que des restes humains, naturellement momifiés, de pasteurs du Néolithique. Aujourd'hui, les rares nomades qui parcourent le désert avec leurs dromadaires sont obligés de faire des réserves d'eau.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.