Afrique: Frontières fermées en Arabie Saoudite en raison du Covid 19 - Pèlerinages à la Mecque suspendus

28 Février 2020

Il ne s'y attendait pas. Hier, Parvez Hasgarally, directeur de l'agence Sky Air Travel, n'a pas pu partir pour le pèlerinage umrah, à La Mecque. Pourtant, tout était prêt. Il devait faire ce déplacement avec cinq membres de sa famille. Mais les autorités saoudiennes ont annoncé la suspension temporaire de l'entrée sur son territoire de pèlerins se rendant à La Mecque. Cette mesure est destinée à prévenir l'arrivée du Covid-19 dans le royaume.

Contrairement au hadj - prévu en juillet prochain - l'umrah se déroule toute l'année. Il ressort que les périodes les plus prisées correspondent aux vacances scolaires, soit avril et août. Si le hadj est coordonné par le centre culturel islamique, tel n'est pas le cas pour l'umrah. Des groupes de pèlerins et des individus se tournent vers diverses agences de voyage spécialisées dans cette destination.

Combien de Mauriciens se trouvent actuellement en Arabie Saoudite pour ce pèlerinage ? Du côté de Sky Air Travel, Parvez Hasgarally avance le chiffre de «80 personnes qui sont déjà sur place. Elles rentreront à diverses dates à partir du 8 mars». D'autres groupes avaient déjà réservé pour des départs prévus les 2, 6 et 27 mars.

Pour sa part, Ali Elahee, directeur de Kaafila Travel & Tours, indique que «38 personnes sont parties début février». Un groupe de «43 pèlerins devaient partir le 7 mars» alors qu'un «autre groupe de 36 pèlerins» avait prévu de partir de 23 mars.

Flou sous le remboursement

Du côté des agences de voyages contactées, les interrogations sont nombreuses. Surtout concernant le remboursement des frais encourus. «En principe, les réservations d'hôtels sont non-remboursables», précise Parvez Hasgarally. «Mais dans un cas pareil, que va-t-il se passer ?»

Il ajoute que le «visa acheté en ligne est lui aussi non remboursable». Le responsable de Sky Air Travel dit être passé par le site de réservations Agoda, pour les démarches. Il se demande s'il pourra repartir au moment où cette suspension temporaire sera levée. Avant de rassurer qu'il n'y a «pas de problème concernant le remboursement du billet d'avion».

Pour sa part, Ali Elahee de Kaafila Travel & Tours confie avoir payé «Rs 3 millions d'avance à l'hôtel». Il se demande s'il y aura remboursement. Un source du ministère des Affaires étrangères explique que les pèlerins ne passent pas par le ministère pour leurs formalités. La compilation des données sur le nombre de pèlerins sur place est en cours.

Nous avons tenté de joindre Showkutally Soodhun, l'ambassadeur à Riyad, sans succès.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.