Sénégal: Préventions et mesures contre le Covid 19 - La riposte de Diouf Sarr

28 Février 2020

Après une réunion avec le comité de gestion des épidémies, le ministre de la Santé et de l'action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr a fait faces aux journalistes, hier, jeudi 27 février, au siège du SAMU à l'hôpital Fann de Dakar. Abdoulaye Diouf Sarr, a fait savoir que le comité national des épidémies se réunit tous les lundis pour faire un point de la situation, et donner l'information pour permettre aux Sénégalais et Sénégalaises de savoir ce qui se fait dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Au niveau de la Chine, le ministre renseigne qu'il y'a une évolution favorable de la maladie, autrement dit, l'augmentation du nombre cardasse, mais aussi le nombre de pays touchés, est devenu plus important. «La maladie est devenue plus importante, parce que, il y'a l'Italie qui est touchée», dit-il.

En poursuivant, Abdoulaye Diouf Sarr a déclaré que c'est une raison qui va permettre d'être plus vigilant au niveau de la surveillance. De plus, le ministre de la santé renseigne que le Sénégal regroupe le dispositif nécessaire en cas d'un cas suspect. L'Afrique doit se concerter, et, avoir une stratégie cohérente. «Nous avons fait notre première rencontre à Bamako dans le cadre de la CDEAO, et une deuxième rencontre en Ethiopie, dans le cadre de l'union européenne, pour échanger nos expérience réussies et, d'avoir sur certaines actions, une synergie d'actions. L'Afrique est en train de se concerter pour éventuellement cordonner ses actions». Il continue en ajoutant que «la cellule de la psychologie a rassuré sur l'état des étudiants qui sont actuellement à Wuhan». «D'ailleurs, les cours sont repris en ligne», a informé le ministre de la santé.

En effet, Abdoulaye Diouf Sarr, a mis l'accent sur l'avènement des fêtes religieuses très prochainement, notamment Porokhane, Kajou Radjab, et le 140ème appel de Seydina Limamou Laye... en demandant à ses acteurs d'être vigilants, mais aussi aux pèlerins. «Nous allons nous déplacer au niveau de ses foyers religieux pour échanger avec les guides religieux, et leur demander de lancer un appel aux fidèles pour qu'ils adoptent un bon comportement de lutte contre le coronavirus». Il indique qu'il y'a une bonne surveillance à l'aéroport international, Blaise Diagne et également au niveau des frontières.

Au niveau régional, un travail est en train de se faire avec des équipes surveillance. Le ministre ajoute que deux réunions sont prévues avec le ministre du tourisme pour sensibiliser les hôteliers et les journalistes spécialisés en santé pour discuter sur la question. «Dans une pareille situation, il faut tuer la rimeur nocive. Mais, pour tuer la rumeur, il faut parler avec les populations, dans un moment opportun», a lâché Abdoulaye Diouf Sarr.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.